La capacité d'une entreprise à innover pour répondre aux fluctuations du marché et définir une approche pro-active est en train de devenir le principal facteur de compétitivité.

L'innovation toujours au centre des priorités pour les dirigeants

L'évolution des habitudes de consommation de masse et les progrès constants des nouvelles technologies et de l'informatisation ont forcé les entreprises à devenir de plus en plus souples aussi bien dans leur fonctionnement que dans leur rapport au client. C'est désormais la capacité à innover et non plus seulement l'efficacité opérationnelle qui différence les résultats des entreprises. C'est du moins ce que pensent 75% des dirigeants d'entreprise interrogés par PwC pour son Global Innovation Survey, effectué auprès des cadres supérieurs et dirigeants d'entreprises de quelques 25 pays du Nord économique. De fait, la stabilité semble de plus en plus difficile à atteindre devant la nécessité devenue constante d'appréhender et d'anticiper les évolutions des marchés existants tout comme, à l'image du smartphone par exemple, la segmentation de plus en plus rapide des marchés existants.

Innover pour exister

Des quelques 1700 personnes interrogées par PwC, 43% sont déjà convaincues que l'innovation est une nécessité de compétitivité pour leur marché. Dans 5 ans, les chercheurs de PwC attendent de ce chiffre qu'il atteigne plus de 50%. Il semble ainsi que les leviers de croissance potentielle aient évolué au fil des dernières années. Ainsi, de la mondialisation et l'ouverture du marché chinois, c'est désormais l'innovation qui semble conduire la croissance des revenus. 93% des interrogés admettent ainsi que la croissance organique, directement conséquence de l'innovation, sera la force principale dans la croissance des revenus de leur entreprise sur les années à venir. Ces chiffres semblent de même se vérifier au vu des résultats affichés par les entreprises les plus innovantes. Ce sont ainsi 67% des entreprises les plus innovantes qui en reconnaissent l'importance cruciale, contre seulement 19% des moins innovantes. Si l'on en rapproche les statistiques de croissance, on observe que la majorité des entreprises les plus innovantes enregistrent une croissance forte, contre 20% seulement des entreprises les moins innovantes.

Une approche stratégique

Derrière ce terme de l'innovation, il ne s'agit pas uniquement de l'investissement en recherche et développement mais bien d'une réelle structure propice à l'innovation mise en place par ces entreprises. Ce sont ainsi 79% des entreprises les plus innovantes contre 59% des entreprises les moins innovantes qui entendent, dans les années à venir, faire évoluer leur business model vers la création de nouvelles offres de valeurs. De même l'utilisation des outils sociaux, nommément les réseaux sociaux, peut s'avérer un avantage différenciant dans l'approche du consommateur. Ce sont ainsi plus des 2/3 des entreprises les plus innovantes qui intègrent les réseaux sociaux dans le développement de leurs innovations. Plus largement c'est ainsi la question de la stratégie qui émerge. Plus qu'un outil dans l'approche du marché, le recentrement sur l'innovation nécessite un changement de strucutre important pour les entreprises, que ce soit dans l'évolution du rapport au consommateur, via des outils comme les réseaux sociaux, ou plus largement dans la mise en place d'une stratégie structurée. Ce sont ainsi 80% des entreprises enregistrant la croissance la plus importante qui reconnaissent avoir mis en place une stratégie d'innovation bien définie.

Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste