Alors que les internautes nomades n'ont jamais été aussi nombreux et que les usages liés à la mobilité progressent, une attention particulière devra être portée aux marchés émergents.

L'usage de l'Internet mobile naît de la disponibilité des supports

Le développement de l'Internet mobile passe par la conquête des pays émergents. C'est en substance la conclusions des différents acteurs du secteur lors du Digiworld Summit 2011. Pour réussir, il faudra mettre en place des réseaux plus performants mais également s'adapter à la demande des pays concernés, en mettant en balance coût du terminal et fonctions. A charge pour les constructeurs de développer des smartphones plus économiques, mais capable accéder au même contenu que ceux - plus puissants - des pays développés. 

Proposer des appareils et des services adéquats

Car il ne faut pas croire que le passage au mobile passe par un amoindrissement des usages. "On constate que dès que les terminaux mobiles le permettent et sont suffisamment évolués, les gens ont tendance à copier les usages qu'ils avaient autrefois sur leur ordinateur à la maison, renforçant ainsi leur addiction à l'Internet mobile", explique Frédéric Pujol, chef du département Technologies Radio chez IDATE. Pour ce qui est des choix technologiques, le paysage semble s’être éclairci. "Il est maintenant presque établi qu'Android a gagné la guerre des systèmes d’exploitation en Europe et en Amérique du Nord", déclare Olivier Bourdeau, Directeur Produit EME chez HTC

Se concentrer à présent sur les marchés émergents

Apple suit à une distance raisonnable. Mais le constat n’est pas le même sur le reste du globe."Pour se tailler une part du gâteau, les autres acteurs doivent regarder vers les marchés émergents (Chine, Inde, Brésil, Russie...) où tout reste à faire en matière de déploiement de smartphones", ajoute le directeur produit. Ce constat est particulièrement vrai pour Microsoft et Nokia qui essayent de rattraper leur retard en la matière et qui joueront très gros dans les années à venir alors que Google a déjà lancé son offensive, principalement en Asie. 

 

(*) Evénement annuel en novembre à Montpellier 

 

 

Rédigé par Mathieu Paumard