La startup propose de donner un support matériel à nos contenus numériques, musiques, vidéos et photos, pour réinscrire la bibliothèque comme partie intégrante et matérielle du quotidien.

[Le Camping] Qleek donne un aspect physique aux données immatérielles

La startup Qleek qui vient d'intégrer l'incubateur Le Camping propose son prototype de support média, le Tapp. Ce petit palet de bois permet, à travers un lecteur connecté à la télévision, de pouvoir envoyer très simplement directement un contenu sur notre écran. Ce n'est cependant pas dans le fonctionnement que réside l'atout des Tapps mais bien dans le but poursuivi, à savoir comme le pose Johanna Hartzheim, un des 3 fondateurs de la startup, de "[...] redonner un côté matériel à nos données numériques". En effet, avec la numérisation de données, la bibliothèque est en train de devenir un objet de plus en plus insolite au sein du quotidien. Les cds de musique ont presque disparu, les livres se numérisent, et les supports vidéos très chers sont soumis à une obsolescence cyclique. Or le fait d'afficher, aussi bien pour soi que pour les autres, des contenus culturels est une partie importante du processus d'individualisation. Les Tapps permettent ainsi, tout en intégrant la mutabilité des données, de donner un support physique, visuel, aux centres d'intérêts des individus.

Tapp

Ces petits palets de bois de forme hexagonale permettent en les posant simplement sur le lecteur de pouvoir lancer un contenu sur un écran de télévision. Comme l'explique Pierre-Rudolf Gerlach, co-fondateur de Qleek, "Grâce aux technologies sans contact, on peut garder la gestuelle d'un cd ou d'un dvd en posant le Tapp tout en ayant accès à la masse incomparable de données d'Internet." Ce sont ainsi 3 types de Tapps différents qui seront proposés, un Tapp vierge permettant de configurer soi-même ses données, comme par exemple un album de photo, mais aussi 2 Tapps préprogrammés. Ceux-ci, accessibles via le site Internet, donneront la possibilité d'obtenir des Tapps déjà liés à un contenu particulier, comme une chaîne Youtube par exemple, ou, et c'est le but fixé à terme par l'équipe de Qleek, donner accès à du contenu payant. Les utilisateurs seraient alors à même de suivre une série au fur et à mesure de la diffusion des épisodes à travers un seul point de contact. C'est ici que réside un des avantages de Qleek, celui de l'évolution des données. Le Tapp n'est pas ainsi un support de données mais une clé sécurisée vers un contenu déjà présent sur Internet. Pierre-Rudolf Gerlach ajoute ainsi que "Le but est de permettre à des pure players web d'avoir une présence physique pour vendre leur contenu."

Simplicité et matérialité

Les Tapps s'insèrent ainsi au sein d'une bibliothèque en forme de ruche permettant d'un coup d'oeil d'apprécier nos contenus personnels. "Nous avons souhaiter utiliser un matériau chaud, le bois, pour enlever ce côté très technique des données, pour réhumaniser les contenus." explique Johanna Hartzheim. C'est ainsi la simplicité de l'accès qui s'est avéré être un des axes suivis par l'équipe de Qleek, comme le met en lumière Ismail Salhi, co-fondateur, "Nous avons souhaité donner la possibilité aux gens mis à l'écart des habitudes numériques, par manque de temps ou à cause du fossé numérique de se réapproprier les usages d'Internet, à travers l'interface la plus intuitive possible." Concept qui s'incarne dans la technologie sans contact et automatisée. Encore à l'étape de prototype, Qleek devrait être disponible avant la fin 2014 sur le marché, et ce d'autant plus qu'il semble répondre à un double besoin, celui de l'accessibilité et du dynamisme des données certes, mais aussi et surtout la dynamique de réappropriation des contenus.

Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste