met au point des produits dédiés aux micro-ordinateurs et aux téléphones mobiles. Créée en 1961 à Santa Cruz, Plantronics commercialisera prochainement des micro-casques de communication dédiés au ...

met au point des produits dédiés aux micro-ordinateurs et aux téléphones mobiles. Créée en 1961 à Santa Cruz, Plantronics commercialisera prochainement des micro-casques de communication dédiés au grand public. Des négociations sont actuellement en cours avec des constructeurs de micro-ordinateurs pour fournir des casques, ouvrant ainsi la voie vers de nouvelles possibilités comme une conversation téléphonique via le PC tout en pianotant de ses deux mains sur le clavier. De plus les réglementations nationales évoluant vers l'interdiction absolue de l'utilisation des téléphones portables dans les voitures "le casque sans fil sera alors un moyen de converser en conduisant sans danger". La Redoute, Cegetel, France Télécom, Cofinoga figurent parmi les plus gros clients de la filiale française. Profitant actuellement de la multiplication des centres d'appels, le groupe vend ses casques principalement à des opérateurs de télécommunications ou des fabricants de centres d'appels comme Lucent, Nortel, Alcatel, Ericsson, Siemens, Bosh Telecom ou Philips. Ses plus gros clients possèdent jusqu'à 4 000 casques d'un prix moyen s'élevant entre 1 000 et 1 500 F pièce. Sur un marché mondial estimé à 3,5 millions d'unités environ, Plantronics vend annuellement deux millions de casques. Employant 1 500 personnes, dirigé par Bob Cecil, le groupe dispose d'un parc installé de six millions d'unités, ce qui le place largement en tête du marché. Tout en restant massivement présent aux Etats-Unis, Plantronics accentue ses efforts commerciaux vers l'Asie et l'Europe. Avec une progression de ses ventes de 20 %, Plantronics a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 195 millions de dollars (182 millions un an auparavant) et espère atteindre 230 millions pour l'exercice clos le 31 mars prochain. (Le Figaro Economie - 16/02/1998)