longue distance européen. L’opérateur américain de télécommunications Level 3 déploie actuellement une infrastructure de 15 000 km reliant entre elles les principales villes des Etats-Unis. Le gr...

longue distance européen. L’opérateur américain de télécommunications Level 3 déploie actuellement une infrastructure de 15 000 km reliant entre elles les principales villes des Etats-Unis. Le groupe a l’intention d’investir en Europe près de 4 milliards de F dans les trois prochaines années. Son réseau en fibre optique sera spécialement conçu pour le transport de la voix et des données sur des technologies IP, comme l’explique son président Colin Williams “nous avons compris dès 1995-1996 que l’avenir appartenait aux réseaux reposant sur la commutation de paquets et non de circuits”. Outre son réseau paneuropéen qui devrait être achevé courant 2000, Level 3 veut aussi construire des boucles locales dans six villes européennes qui seront toutes reliées entre elles “nous sommes en train de nous installer à Londres. Au premier trimestre 1999, nous nous implanterons à Amsterdam et Francfort puis à Paris”. Level 3 va commencer à démarcher des clients avant même d’avoir déposé ses propres fibres optiques. Dans un premier temps, Level 3 déploiera des tronçons de réseau en louant de la capacité auprès de différents opérateurs européens. Toutefois, disposant d’un véritable trésor de guerre, le groupe a bien l’intention de contrôler totalement à terme “ses tuyaux”. Level 3 vendra en Europe, comme aux Etats-Unis, directement des services aux grandes entreprises. Des partenaires commerciaux démarcheront les clients résidentiels et les PME-PMI. Comme l’explique Colin Williams “je pense que nous réaliserons environ la moitié de notre chiffre d’affaires en revendant de la capacité à d’autres opérateurs”. (Les Echos - 09/10/1998)