Le réseau social professionnel développe Career Explorer, qui permet aux étudiants d’étudier les différents choix de carrière qui s’offrent à eux. Un outil qui trouverait aussi sa place dans les entreprises.

Permettre aux étudiants de gérer leur future carrière et de prendre des décisions concernant leur avenir grâce à un outil en ligne s’appuyant sur différents types de données. C’est ce que propose Career Explorer, un outil développé par LinkedIn, en association avec la branche USA de PricewaterhouseCoopers. Concrètement, celui-ci permet aux étudiants de visualiser un graphique présentant différents choix de carrière envisageables, de commencer à se constituer un réseau professionnel dans la branche qui les intéresse et à rassembler des informations sur les secteurs de leur choix. Un outil qui trouverait toute sa place en entreprise, comme le confirme à L’Atelier Catherine Deschamps, consultante en gestion de carrières au sein de Robert Walters France. "Cela peut être intéressant pour un professionnel de connaître les choix de carrière qui s’offrent à lui", explique-t-elle.

Prendre le risque d’écarter les parcours plus atypiques

"A ma connaissance, il n’existe pas à l’heure actuelle d’outil qui permette de le faire de façon systématique, c’est avant tout du cas par cas". Pour déterminer quels choix de carrière correspondent à chaque utilisateur, LinkedIn s’appuie sur les données qu’elle possède sur les carrières entreprises par ses 80 millions de membres. Transposer ce type de méthode auprès des professionnels peut en revanche s’avérer plus délicat : "on prend le risque de s’adresser majoritairement à la partie de la population qui a suivi un parcours classique", prévient Catherine Deschamps. La consultante rappelle qu’une proportion importante de professionnels construit sa carrière par succession d’opportunités.Une dynamique qu’il serait difficile de reconstituer avec un tel outil.

Un outil plutôt destiné aux grandes entreprises

Selon elle, Career Explorer aurait plus de sens au sein des grands groupes, où il est parfois difficile de trouver des informations sur les opportunités d’évolution, et où le panel de compétences et de métier est plus large que dans les PME. "Les professionnels pourront identifier les personnes au sein du groupe à même de les renseigner", explique-t-elle.Dans un communiqué, LinkedIn explique que le choix de développer ce type d’application tient au fait que les étudiants et les jeunes diplômés forment une des populations dont la croissance est la plus rapide sur le réseau. Pour commencer, l’outil sera mis gratuitement à disposition des étudiants de 60 universités américaines. Lors de leur connexion, un nouvel onglet sera disponible, leur permettant d’accéder au service.