Pour pallier une solution certes précise mais coûteuse, un moyen est de cibler les zones par des méthodes de calcul permettant d'obtenir un repérage granulaire.

Reliés en réseau, les capteurs sans fil permettent de localiser les objets sur lesquels ils sont placés, que ce soit à l’extérieur comme à l’intérieur des bâtiments. Plusieurs systèmes et algorithmes ont déjà été développés dans cet objectif. Mais pour atteindre une bonne précision, la plupart des solutions actuelles requièrent la présence d’équipements matériels spécifiques, ce qui augmente leur coût ou réduit la portée des services applicatifs. En effet, la technologie GPS ne peut pas être retenue : sa consommation électrique est trop importante - il faudrait changer la pile trop fréquemment - et le prix de la solution globale deviendrait trop élevé. Pour y remédier, une équipe de chercheurs* de l’université technologique de Dalian, en Chine, a mis au point un système qui réalise un découpage en deux phases du calcul visant à délivrer un repérage granulaire, de plus en plus précis, sans surcoût matériel.

Des petites grilles prédéfinies

La première phase, dite de partition, divise la région cible en petites grilles élémentaires. La seconde phase procure des informations plus fines sur l’emplacement de l’objet ; donc une localisation plus précise. A ce stade, l'algorithme calcule des coordonnées à l'intérieur de chaque carré (ou rectangle) élémentaire de la grille. Le système développé a fait l’objet d’une démonstration, sur un System on Chip TI Corporation muni d’une pile de communication sans fil Zigbee. Reste qu’il sera toutefois nécessaire de l’associer à d’autres programmes ingénieux pour résoudre le déplacement rapide d’une cible ou encore l’éloignement des nœuds de référence. A noter que les capteurs concernés sont fréquemment embarqués dans des containers, cuves, chauffe-eau, ou photocopieurs d’où ils envoient des informations, via un réseau sans fil. Les données transmises concernent leur position géographique, leur environnement (la température par exemple), le niveau des consommables et l’usure des pièces renouvelables.

Des applications concrètes

Cela permet d’améliorer le service après-vente, d’anticiper certaines pannes et d’optimiser les déplacements des techniciens de maintenance. Les techniques de localisation sont généralement fondées sur la distance et la portée du capteur par rapport à un point d’origine. Plusieurs méthodes permettent d’évaluer la distance entre deux capteurs, en fonction du délai entre les mesures, d’un angle d’arrivée ou encore d’une force de signal. Les coordonnées de l’objet mobile (la cible à repérer) peuvent être ainsi calculées par triangulation ou par estimation « la plus probable ».

*Tao Huang, Zhikui Chen, Feng Xia, Cheng Jin, Liang Li