l’utilisation de brouilleurs dans les salles de spectacles. Selon une étude réalisée par le département Télécoms de Taylor Nelson Sofres en France, en Finlande et en Italie, 85 % des Français sont ...

l’utilisation de brouilleurs dans les salles de spectacles. Selon une étude réalisée par le département Télécoms de Taylor Nelson Sofres en France, en Finlande et en Italie, 85 % des Français sont favorables à l’utilisation de brouilleurs GSM dans les salles de spectacle, dont 72 % de «tout à fait favorables».ainsi que 72 % des Finlandais et 73 % des Italiens. Les plus réservés dans ces trois pays sont les moins de 35 ans. Ainsi en France, par exemple, 63 % des moins de 35 ans sont favorables à cette mesure, pour 76 % des plus âgés. En France, 12 % des possesseurs de téléphone portable et 14 % de non possesseurs sont «assez favorables» à cette mesure, 72 % à égalité sur les deux catégories sont «tout à fait favorables». En Finlande, 43 % des personnes équipées sont «tout à fait favorables», contre 53 % chez les non équipés. En Italie, 53 % des équipés sont «tout à fait favorables», contre 62 % chez les non équipés. Les Français fréquentant les salles de spectacle sont plus favorables que les autres au brouillage. 90 % des Français ayant assisté à 8 spectacles ou plus au cours des six derniers mois sont pour l’utilisation de brouilleurs GSM, contre 86 % des Français n’ayant assisté à aucun spectacle au cours des six derniers mois. En revanche, les plus «gros» consommateurs de spectacles en Finlande et en Italie ont tendance à être moins favorables à l’utilisation des brouilleurs que les «petits» spectateurs. Rappelons qu’en France, l’ART a lancé récemment un appel à commentaires sur l’utilisation des «brouilleurs GSM» dans les salles de spectacle (voir la lettre du 7/12/2001). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 12/02/2002)