Les câblo-opérateurs s'imposent malgré la concurrence des opérateurs télécoms. Selon Cable Europe, le marché du câble a représenté 18,8 milliards d'euros en 2006, soit une hausse de 12% par...

Les câblo-opérateurs s'imposent malgré la concurrence des opérateurs télécoms. Selon Cable Europe, le marché du câble a représenté 18,8 milliards d'euros en 2006, soit une hausse de 12% par rapport à l'année précédente. Et depuis 2000, les revenus du secteur ont doublé.
 
Cette hausse s'explique par un engouement des Européens pour la télévision numérique. Sur les deux dernières années, le nombre d'abonnés à un service de télévision par le câble a doublé (+53%), pour atteindre les 11 millions de souscripteurs.
 
Les services de téléphonie via le câble, qui totalisent désormais 10 millions d'utilisateurs (+21,6% de hausse annuelle), et l'Internet haut débit (+26%) se portent également bien. Et pour 2007, cette embellie devrait se confirmer avec l'utilisation grandissante des services de VoIP (Voice on Internet Protocol).
 
Le marché du câble reste néanmoins mineur par rapport à la technologie de l'ADSL. En France, l'accès à l'Internet haut débit se fait principalement par la paire de cuivre téléphonique. Selon l'Arcep, au deuxième trimestre 2006, sur 11,1 millions d'abonnés haut débit, 10,5 millions passaient par une offre DSL, contre 630 000 par le câble. Et l'essor de la fibre optique, qui promet des débits pouvant aller jusqu'à 100 Mbit par seconde, pourrait encore creuser cet écart.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/02/2007)