Le secteur devrait voir une baisse des ventes des smartphones et tablettes, tout du moins dans certaines régions. Reste que les usages comme l'achat et le jeu contribuent à rendre ces appareils toujours plus attractifs

Un marché mobile en demi-teinte en 2012 ?

2012 sera une année quelque peu difficile pour le marché du mobile, malgré l'émergence de nouveaux usages et technologies. C'est le constat effectué par Juniper Research au cours de son étude annuelle sur les tendances de l'année à venir dans le secteur. D'après l'institut, les ventes de téléphones et tablettes souffriront ainsi d'une conjoncture mondiale défavorable, risquant d'entraîner une diminution des ventes. Une récession d'autant plus forte pour les tablettes que ce type d'équipement n'a pas encore atteint le niveau de popularité du smartphone, devenu un véritable objet "qu'il est nécessaire de posséder". Une autre menace mise en lumière par l'étude est la probable augmentation des attaques malveillantes visant les outils mobiles.

Un marché menacé ?

La généralisation de ces derniers devrait en effet en faire des cibles de choix pour les hackers en tout genre. Rien de catastrophique cependant : les usages qui entourent ces appareils les rendant toujours plus attractifs : le m-Commerce, de plus en plus prisé par les mobinautes, est ainsi en passe de s'intégrer de manière définitive au processus de shopping, note l'institut. Une intégration qui devrait à terme mener à la fusion des trois types de commerce (m-Commerce, e-Commerce, et commerce en magasin). Par exemple, on pourrait assister à la multiplication de boutiques où l’achat se fera en ligne, via le scan d’un QR code, grâce à un équipement mobile

De nouveaux usages consommateurs et entreprises

Parallèlement à cette fusion, 2012 devrait voir le succès des coupons mobiles, qui apparaissent désormais comme une solution économique en période de crise. De même, les jeux sociaux devraient connaître une année charnière, l’arrivée de la plate-forme Facebook sur les terminaux mobiles facilitant grandement leur implantation. Du point de vue des entreprises enfin, le recours au Cloud constituera un facteur-clé de succès, en ce qu’il permettra de mettre à profit ces mêmes équipements mobiles, en promouvant le développement de communications collaboratives