Les emplois dans le secteur des télécommunications ont augmenté de 60% ces dernières années. Les investissements dans ce secteur, malgré la récession, sont eux aussi en hausse.

Le marché des télécoms porte la croissance de l’Amérique Latine

AHCIET et Ovum, entreprises spécialisées dans le secteur des télécommunications, ont lancé en partenariat le « Observatory of Telecoms Indicators », qui a pour objectif d’analyser l’écosystème digital. Mais aussi d'identifier et de quantifier la contribution socio-économique de l’industrie des télécommunications à la croissance et la prospérité de l'économie latino-américaine. Dans sa première étude, l'Observatoire AHCIET-Ovum révèle donc que les services de télécommunications ont augmenté leur impact en Amérique latine. Non seulement ils sont devenus de plus en plus présents dans la vie quotidienne de millions de Latino-Américains qui communiquent et travaillent en utilisant ces nouvelles technologies, mais ils élargissent également leur influence et leur contribution au développement économique des pays de la région.

Les télécoms favorisent les emplois mais aussi les investissements

Ainsi, entre 2008 et 2011, le nombre d’employés du secteur des télécoms a plus que doublé au Brésil et au Nicaragua, et presque doublé au Guatemala. En effet, près de 250 000 emplois ont été créés dans ce secteur en Amérique Latine. Pendant ce temps, l'investissement en capital par les entreprises de télécommunications a lui augmenté de plus de 28%. Cela a permis aux opérateurs de se concentrer sur le déploiement des infrastructures afin de satisfaire la demande de services numériques. Malgré la récession qui a fait son apparition depuis 2008, ces investissements ont atteint 22 milliards de dollars en 2011.La forte croissance des connexions fixes (72%) et mobiles (41%) pendant cette période a stimulé la connectivité pour des millions de nouveaux utilisateurs à travers la région qui font désormais partie de la «société de l'information».

Favoriser les coopérations entre secteur public et secteur privé

Cette première étude montre donc que le secteur des télécommunications apporte une contribution positive à la croissance économique du pays,mais celle rappelle surtout que les pays qui ont le plus progressé sont ceux où les acteurs de l'écosystème numérique ont compris la nécessité d'une coopération entre secteur public et secteur privé. En effet, pour le cabinet de conseil Ovum, des politiques publiques et fiscales convergentes adaptées pourraient encourager l'investissement. La clé du succès serait d’investir intensivement dans les réseaux d'accès de prochaine génération et d'éduquer sur les usages sophistiqués de connectivité numérique, ce qui représente un défi pour chacun des acteurs. Cet Observatoire fournira régulièrement des indicateurs pour aider les acteurs de l’économie numérique à identifier les variables qui peuvent accélérer l’intégration de l'Amérique latine dans la «société de l'information ».

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste