Numéro deux américain du téléphone longue distance, MCI WorldCom vient de céder ses activités de mise en réseau d'ordinateurs concentrées dans sa filiale Systemhouse à Electronic Data Systems (EDS...

Numéro deux américain du téléphone longue distance, MCI WorldCom vient de céder ses activités de mise en réseau d'ordinateurs concentrées dans sa filiale Systemhouse à Electronic Data Systems (EDS), numéro deux mondial des services informatiques derrière IBM, pour 1,65 milliard de dollars (1,46 milliard d'euros). Le canadien Systemhouse, acheté par MCI en 1995, compte une clientèle d'entreprises de toutes tailles, installées en Amérique du Nord, Amérique latine, Asie et en Europe. En 1998, il a réalisé un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars et un résultat d'exploitation estimé par les analystes à 182 millions de dollars.

Comptant 12 000 employés de plus grâce à cette acquisition, le groupe EDS pense dégager de nombreuses synergies de cette opération. Non seulement, cela va lui permettre de renforcer sa position face à ses concurrents, mais aussi de réduire sa dépendance vis-à-vis de General Motors.

L'accord conclu entre les deux groupes s'accompagne d'importants contrats d'infogérance sur dix ans. EDS va ainsi prendre l'entière responsabilité du développement et de la maintenance des services informatiques de MCI WorldCom, soit 5 à 7 milliards de dollars sur 10 ans. De son côté, incluant dans ses effectifs un millier d'employés venus d'EDS, MCI WorldCom va gérer le réseau de télécommunication d'EDS et de ses clients, ce qui devrait lui apporter entre 6 à 8,5 milliards de dollars de revenus supplémentaires sur cette période. Les deux partenaires veulent aussi offrir à l'avenir des solutions globales à leurs clients respectifs. Selon John Sidgmore, le vice-président de MCI WorldCom "c'est une opération gagnante pour tous, qui permet aux deux compagnies d'accroître leurs tailles dans leur métier de base tout en créant des synergies alors que chacun étend son offre mondiale. L'année dernière, nous avons éliminé tout ce qui ne relève pas des services de communication. Nous avons intensifié notre concentration dans ce que nous faisons le mieux".

Ayant annoncé une perte pour 1998 de 2,57 milliards de dollars, contre un bénéfice de 244 millions de dollars en 1997, MCI WorldCom a réalisé un chiffre d'affaires de 30,4 milliards de dollars, en hausse lui de 14,7 %. Ces pertes s'expliquent en particulier par les 3,7 milliards de dollars de charges liées à la fusion avec WorldCom et la prise de participation dans la compagnie brésilienne Embratel. En excluant les charges liées à la fusion, l'opérateur dégage un bénéfice de 1,07 milliard. Le chiffre d'affaires de 2,2 milliards de dollars réalisé par ses activités liées à Internet progresse de 69 %, celui de l'international (1,1 milliard) de 56 %, des transmissions de données (4,5 milliards) de 28 % et celui dans la téléphonie de 9 %. (Les Echos - Le Figaro - la Tribune - 12/02/1999)