Le Moyen-Orient et l’Afrique sont de grands consommateurs de l’accès Internet par appareil mobile. Un sondage d’Analysys Mason revient sur les grandes tendances que l’on retrouve dans ces pays.

MEA : le mobile demeure toujours le principal moyen d'accès à internet

Le sondage Arab States Mobile Observatory, mené récemment par Deloitte et GSMA, observait déjà que les pays du Proche-Orient, du Moyen-Orient et d’Afrique possédaient les plus forts taux d’augmentation de connexions mobiles au monde. En effet, le nombre de ces connexions était estimé à 19 millions en 2002 et à 391 millions en 2012. L’enquête d’Analysys Mason, Mobile Internet Survey in the Middle East and Africa : 2013, indique une tendance semblable. Mené dans six pays*, le sondage rapporte que 87% des répondants utilisent leur appareil mobile comme leur principal moyen d’accès à Internet, qu’il s’agisse d’un smartphone ou d’une tablette.

Les services en ligne, premier critère d’accessibilité à Internet

Si les réseaux sociaux, l’email et la messagerie instantanée sont tout aussi répandus que dans d’autres parties de la planète et font partie des usages principaux des répondants, environ 33% des consommateurs interrogés en Arabie Saoudite et aux Emirats utilisent des services de vidéoconférence. Une tendance bien moins suivie par les utilisateurs kenyans, nigérians et sud-africains. De manière globale à tous les pays, 75% de ces utilisateurs consomment du contenu vidéo-audio « over-the-top » : souvent basé sur l’usage de SMS, ce type de contenu représente des données vidéo qui ne sont pas fournis par un programme de l’opérateur téléphonique

Une demande freinée par le prix des appareils mobiles

Il n’est pas étonnant de constater que les états les plus riches interrogés dans le cadre de cette étude – Arabie Saoudite et Emirats Arabes Unis – possèdent le plus haut taux de pénétration de tablettes, près de 40% des utilisateurs. En moyenne, 20% des répondants possèdent une tablette, mais ces chiffres s’abaissent drastiquement pour le Kenya et le Nigéria, seulement 7 et 8% respectivement. Si l’accès au Wifi et à des sources d’énergie en font des raisons pour ne pas acquérir une tablette, 66% des utilisateurs des MEA n’en ont pas acquis à cause de son prix.

 

*le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud pour le continent africain, l’Egypte, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis pour le continent asiatique, auprès de 4250 utilisateurs

 

 

Rédigé par Guillaume Parodi
Rédacteur