Cette start-up de la Silicon Valley aurait déjà signé des accords avec six fournisseurs d'électricité dans le monde. Une joint-venture européenne, préférant conserver l'anonymat, aurait acheté pour...

Cette start-up de la Silicon Valley aurait déjà signé des accords avec six fournisseurs d'électricité dans le monde. Une joint-venture européenne, préférant conserver l'anonymat, aurait acheté pour 65 millions de dollars une licence de la technologie. Créée en 1998 pour développer, installer et assurer la maintenance d'infrastructures à faible coût permettant de fournir de la voix, de la vidéo et des services Internet sur les réseaux électriques, Media Fusion a conçu et commencé à tester une solution dont le premier prototype devrait être achevé à la fin du mois de juin. Son directeur scientifique, William Stewart, aidé d'Ed Blair, l'actuel PDG de la société, développe cette technologie depuis deux ans. Malgré les perturbations importantes que connaissent les réseaux électriques comme les baisses de tension et les coupures de courant rendant le contrôle des signaux particulièrement difficiles, William Stewart affirme que la technologie de Media Fusion dépasse ce problème en écrivant les informations dans la bande passante à faible fréquence du signal électrique. Le système repose sur des modems baptisé "Nitelight", se branchant directement sur les prises électriques. Chaque appareil comporte en sortie une prise jack (RJ 11) pour brancher des lignes téléphoniques et un câble coaxial pour la télé câblée ou la vidéo à la demande. Récupéré sous forme analogique, le signal est décodé et envoyé à la télé, l'ordinateur ou le téléphone via l'un de ces deux connecteurs. Pour cela, les opérateurs de télécoms et de câblo-opérateurs doivent mettre en place, en collaboration avec Media Fusion, des passerelles afin d'acheminer les contenus de leurs réseaux sur le réseau électrique. Media Fusion espère commercialiser les premiers appareils au début de l'année prochaine. (Information Networknews du 3/06/1999 parue dans Yahoo ! France)