NC Numéricâble vient d'obtenir gain de cause trois mois après avoir introduit une plainte contre France Télécom auprès du Conseil de la concurrence. Dans un conflit portant sur la politique tarifair...

NC Numéricâble vient d'obtenir gain de cause trois mois après avoir introduit une plainte contre France Télécom auprès du Conseil de la concurrence. Dans un conflit portant sur la politique tarifaire de France Télécom, le Conseil a en effet tranché en faveur de NC Numéricâble. A titre conservatoire, le Conseil a bloqué une augmentation de 150 % de la redevance demandée par France Télécom à NC Numéricâble pour la location de ses réseaux issus du plan câble. Cette décision accueillie "avec soulagement" par la filiale de Canal Plus, devrait faire jurisprudence pour les autres câblo-opérateurs, en particulier Lyonnaise Câble.

La redevance versée par NC Numéricâble à France Télécom pèse pour 140 millions de F sur les comptes de l'entreprise (20 % environ de ses charges fixes annuelles). Ce poste risquait de lui coûter cette année 372 millions de F (soit 40 % des charges) avec une augmentation de 150 % sur un loyer de 40 F par mois et par abonné. Jugée "insupportable", cette hausse pouvait mettre en péril, selon NC Numéricâble "l'avenir de l'entreprise et la pérennité des emplois".

Maintenant, le Conseil de la concurrence doit trancher sur le fond. Alors que France Télécom affirme que l'augmentation résulte d'un simple rattrapage de tarifs baissés fortement en début de la décennie pour favoriser l'essor du câble, NC Numéricâble remet en effet en cause le tarif actuel qui est déjà en soi, selon elle "constitutif d'un abus de position dominante". Cette décision interviendra dans un délai de six à vingt quatre mois. Les Echos - Libération - Le Figaro - La Tribune - 04/02/1999)