Mais que disent les chiffres ? Si l'on considère le nombre de lignes ADSL, France Télécom est leader. Derrière l'opérateur historique, on trouve l'opérateur alternatif Free avec 1 595 000...

Mais que disent les chiffres ? Si l'on considère le nombre de lignes ADSL, France Télécom est leader. Derrière l'opérateur historique, on trouve l'opérateur alternatif Free avec 1 595 000 abonnés. En troisième place, se trouve Neuf Cegetel avec 1 172 000 abonnés ADSL.
 
Cependant, dans un communiqué, Neuf Cegetel dit être "le premier concurrent de France Télécom sur le marché de l'ADSL grand public". Pour fonder sa communication, l'opérateur utilise la croissance de son nombre d'abonnés. "La part de marché de Neuf Cegetel, toujours en croissance, a permis un recrutement net de plus de 156 000 clients au cours du dernier trimestre", explique l'opérateur.
 
Neuf Cegetel n'est donc pas le deuxième fournisseur d'accès à Internet (FAI) français. Cette place reste celle de Free. Ce dernier a saisi l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pour rendre une décision sur le prix de la terminaison d'appel fixé par Neuf Cegetel et qu'il juge pour l'instant "exorbitant".
 
Iliad, la maison mère de Free a annoncé avoir doublé son chiffre d'affaires en 2005. Alors que Neuf Cegetel dit avoir recruté 156 000 abonnés sur le quatrième trimestre 2005, Free affirme avoir comptabilisé 149 000 nouvelles inscriptions.
 
Si le taux de croissance du nombre d'abonnés de Neuf Cegetel est plus élevé, c'est aussi que relativement au nombre d'abonnés que l'opérateur comptait à la fin du troisième trimestre, le chiffre de 156 000 donne un pourcentage de croissance plus élevé : 15 % Même si en valeur, le nombre d'abonnés chez Free n'est pas très différent de celui de Neuf Cegetel, en pourcentage, le taux de croissance du nombre d'abonnés de Free est moins élevé : 10 %.Gare aux chiffres ...
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/02/2006)