Pour la première fois, Nokia ne communique pas sur son offre de téléphones portables, mais réalise une campagne de publicité BtoB mondiale sur le marché des technologies réseaux. Cette campagne de...

Pour la première fois, Nokia ne communique pas sur son offre de téléphones portables, mais réalise une campagne de publicité BtoB mondiale sur le marché des technologies réseaux. Cette campagne de publicité BtoB innovante cible les opérateurs de téléphonie mobile, les fournisseurs de services Internet (ISP), et les fournisseurs d’applications Internet ASP. Nokia y affiche sa volonté d’être leader sur ce marché. Dans un entretien avec notre journaliste, David Marion, Xavier des Horts, le directeur de la communication de Nokia France, déclare que le WAP a bénéficié d’une sur-médiatisation imprécise (confusion entre services simples accessibles sur ce terminal et l’Internet que l’on connaît sur son PC), que les opérateurs seront gagnants s’ils offrent, dès le début, une prestation de services fonctionnant dès le départ, que les équipementiers sont à la base de ce marché et ont donc une grande légitimité à communiquer sur ce secteur de l’UMTS de demain, d’autant que les constructeurs choisissent en ce moment leurs opérateurs pour les futurs réseaux (90 licences vont être délivrées en Europe). Trois problèmes existent pour ces futurs réseaux: le déploiement des réseaux qui prendra entre 1 et 1 an et demi, la disponibilité des mobiles après avec différentes fonctionnalités et les applications qui, en théorie, pourraient être multiples, mais en fait très évolutives. L’UMTS sera un hypermarché de services (aujourd’hui 20 services maximum existent sur le WAP). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 19/01/2001)