annoncées. En 1997, Nortal Matra Cellular a enregistré une croissance largement supérieure à ses prévisions "nous tablions sur un chiffre d'affaires de 4,5 milliards de F pour un bénéfice de 200 mi...

annoncées. En 1997, Nortal Matra Cellular a enregistré une croissance largement supérieure à ses prévisions "nous tablions sur un chiffre d'affaires de 4,5 milliards de F pour un bénéfice de 200 millions en 1997. En fait, nous avons enregistré un chiffre d'affaires de 5,6 milliards pour un résultat net de 350 millions, soit cinq fois le résultat de 1996". Son président Pascal Debon souligne que dans la mesure "où le prix des infrastructures baisse de 12 à 13 % par an, alors que les performances des matériels augmentent", cette performance est remarquable. En France, cette filiale commune de Nortel (83 %) et de Matra ne compte que deux clients : Bouygues Télécom et France Télécom. Toutefois, 65 % de sa production, fabriquée et exportée depuis son usine de Châteaudun pour le compte de Nortel, est facturée à sa maison mère canadienne. Numéro trois dans l'équipement de réseaux sans fil derrière Ericsson et Nokia avec 13 % du marché mondial, Nortel est également, sur le seul marché du GSM, à la troisième place avec 15 % de parts de marché dans le monde et à la deuxième place en Europe derrière Nokia. Son chiffre d'affaires total s'est élevé en 1997 à 15,5 milliards de dollars. Avec une progression de 51 %, son activité dans les réseaux sans fil (3,4 milliards de dollars), a réalisé la plus forte croissance. Pour 2005, Nortel prévoit que "le nombre d'abonnés mobiles dépassera le nombre d'abonnés fixes dans le monde et la moitié d'entre eux sera à la norme GSM". (Les Echos - La Tribune - L'Agefi - 13/05/1998)