Le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire française RFF (Réseau Ferré de France) et l'opérateur des chemins de fers français SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) ont choisi ...

Le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire française RFF (Réseau Ferré de France) et l'opérateur des chemins de fers français SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) ont choisi l’équipementier Nortel Networks pour la fourniture d'un réseau GSM-R (Global System for Mobile Communication - Railway) national.

Ce contrat de 15 ans conclu avec RFF a une valeur estimée à 200 millions de dollars. Le nouveau système GSM-R traitera l'ensemble des communications voix et données relatives à la circulation des trains sur 15 000 km de voies, en remplacement du système de radiocommunications analogique actuel.

Le projet sera mis en service dès mi-2004 sur le chantier de construction de la Nouvelle Ligne à Grande Vitesse Est Européenne (la première phase de la future Ligne à Grande Vitesse Paris Strasbourg). Le service devrait être disponible pour les exploitants ferroviaires sur les premières lignes commerciales fin 2005.

« La mise en oeuvre du GSM-R sur le réseau ferré français est un élément-clé de sa modernisation et de son interopérabilité avec les autres réseaux européens » a déclaré Jean-Michel Richard, Directeur du Réseau Ferré de RFF. Le GSM-R est en effet un système de radiocommunications professionnel et économique, faisant appel à la technologie GSM standard avec des caractéristiques supplémentaires adaptées à l'exploitation ferroviaire. La technologie GPRS (General Packet Radio Service) constitue par ailleurs une part importante du GSM-R pour les applications intégrant le transport de données.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/09/2003)