Les opérateurs de téléphonie multiplient les annonces quant à l'installation de hotspots WiFi, permettant aux utilisateurs de se connecter à l'Internet haut débit dans des lieux publics : hôtels...

Les opérateurs de téléphonie multiplient les annonces quant à l’installation de hotspots WiFi, permettant aux utilisateurs de se connecter à l’Internet haut débit dans des lieux publics : hôtels, gares, aéroports, quartiers de ville, etc. Un développement très positif. Sauf que si l’utilisateur, pour se connecter en trois lieux qu’il a l’habitude de fréquenter, doit se doter de trois cartes différentes, correspondant chacune à l’un des trois opérateurs, l’utilisation des hotspots devient plutôt laborieuse.

L’on attend donc avec impatience que les opérateurs mettent en place des accords de roaming (qui permettent à l’abonné d’un réseau d’utiliser son appareil portable dans une zone autre que celle où il a été enregistré). Aujourd’hui, Boingo Wireless a annoncé la signature d’un accord de roaming avec All Telecom, afin d’ajouter le réseau des hotspots d’All Telecom installé dans de nombreux hôtels et restaurants en France et en Belgique, au système de roaming Boingo.

L’opérateur de services informatiques et télécoms All Telecom compte aujourd’hui 150 points d’accès en France et en Belgique ; la société, qui s'implantera en Italie et en Espagne au cours de l’année 2004, souhaite déployer un réseau de plus de 1.500 points d'accès d'ici la fin de l'année. De son côté, Boingo compte quelque 6.000 points d'accès dans le monde, et poursuit une stratégie d'expansion dynamique du système de roaming Boingo en Europe, avec plus de 3 000 points d'accès hotspots sous contrat en Belgique, en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni.

(Atelier groupe BNP Paribas –05/03/2004)