L’Observatoire régional des télécommunications Ortel, soutenu par la direction générale de l’industrie des technologies de l’information et des postes (DIGITIP), vient de publier une enquête ...

L’Observatoire régional des télécommunications Ortel, soutenu par la direction générale de l’industrie des technologies de l’information et des postes (DIGITIP), vient de publier une enquête sur l’utilisation comparée des TIC dans les PME d’une cinquantaine de zones industrielles françaises. 77 % des entreprises disposent d’un accès Internet. Selon l’étude, trois catégories de régions ressortent dont le taux d’équipement : - est proche de 80 % : Rhône Alpes, Alsace, Nord Pas de Calais, Languedoc Roussillon, - est proche de 70 % : Poitou Charentes, France Comté, Auvergne, Picardie, - est inférieur à 70 % : Lorraine, Limousin. Les grandes métropoles, hors Ile de France, on un taux (proche de 90 % dans certaines) se rapprochant de celui des pays les plus avancés : plus de 95 % en Allemagne et en Suède fin 2002 (source DTI International).. En revanche, des écarts de 30 à 40 % avec le maximum sont constatés (Tulle, Meuse ...). 38 % en moyenne des PME interrogées disposent d’un site web. La croissance est d’environ 15 à 20 % au cours des 18 derniers mois. Néanmoins, l’écart subsiste entre les régions en retard (Limousin, Auvergne, Poitou Charentes) et celles qui sont les plus dynamiques (Alsace, Rhône Alpes, Languedoc Roussillon). Comparativement, 75 % des PME de Suède, des USA, du Canada disposent d’un site web à fin 2002. L’usage principal du web reste la vitrine commerciale (86 % des sites). 10 % seulement des sites mettent en place de véritables actions de commerce électronique, soit moins de 4 % des entreprises interrogées. Rappel, 52 % des entreprises américaines ont un espace de vente de produits ou services sur leur site Internet. Deux tiers des entreprises externalisent l’hébergement de leurs sites web. 22 % des PME interrogées disposent d’une connexion permanente. Les régions avec le meilleur taux de connexion permanente sont celles ayant le plus fort taux de pénétration de l’Internet : environ 30 % et plus : Alsace, Rhöne Alpes, Nord Pas Calais et Languedoc Roussillon. Deux régions se distinguent : l’Alsace et le Rhône Alpes. La progression a été significative en 18 mois dans toutes les régions étudiées. Les taux de pénétration étaient très faibles en 2001. L’offre ADSL a désormais un impact significatif sur le marché. Les écarts entre les régions se creusent cependant. 46 % de la population du Limousin, 51 % en Auvergne sont couvertes par le DSL, contre 64 % pour la moyenne nationale (26 régions). 48 % des PME interrogées ne disposent pas d’une connexion permanente, mais d’un accès Internet bas débit. 20 % seulement d’entre elles éprouvent le besoin d’une connexion permanente. Au total, 80 % des PME disposant d’un accès bas débit n’envisagent pas de passer à une connextion permanente. Une action de sensibilisation particulière sur ces entreprises sera nécessaire pour dépasser une moyenne nationale d’environ 40 à 45 % de PME en connexion permanente d’ici fin 2004. Ce phénomène sera amplifié dans les zones où le retard de pénétration d’Internet se cumule avec un faible intérêt des entreprises connectées en bas débit pour évoluer vers le haut débit (exemple 11 % Limousin, 16 % Auvergne pour une moyenne de 20 %). Pour une PME sur deux utilisant Internet, l’accès haut débit est synonyme d’efficacité, de rapidité, de maîtrise budgétaire, de compétitivité économique. 47 % considèrent que cela facilité l’échange des données. 50 % de PME utilisatrices d’Internet ne perçoivent pas encore les avantages d’un accès haut débit. Près de 20 % des entreprises interrogées ont choisi un autre opérateur que France Télécom. 59 % des entreprises interrogées dans les dix régions étudiées ont choisi Orange comme opérateur mobile, 34 % SFR et 7 % Bouygues Telecom. 54 % des entreprises équipées de mobiles ont souscrit un contrat flotte. 43 % des entreprises équipées de mobiles n’ont jamais rencontré de problème de couverture mobile, 35 % rarement, 15 % parfois et 6 % souvent. Les entreprises ayant eu le plus de problèmes de couverture mobile sont situées dans les villes de Guérat/Aubuisson, Bourg en Bresse ou bien encore Meuse. Les dépenses des entreprises par salarié s’élève à 255 euros. La voix fixe et mobile représentent 90 % des dépenses. Des différences importantes sont constatées : plus de 300 euros en Rhône Alpes, un peu plus de 200 euros en Franche Comté, Alsace, Limousin et Auvergne. Elles s’expliquent par la taille des entreprises et le secteur d’activité. En moyenne, 97 % des entreprises sont équipées de PC. 37 % d’entre elles disposent d’un PC par salarié. 15 % ont un PC raccordé à Internet par salarié. 26 % des entreprises étudiées sont équipées d’une ligne fixe par salarié. La région Languedoc Roussillon est la plus équipée (35 %), la région Lorraine la moins bien équipée (19 %). 19 % des entreprises disposent d’un mobile par salarié. Là encore, la région la mieux équipée est le Languedoc Roussillon (22 %), alors que la région la moins bien équipée est la Franche Comté. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 11/02/2003)