Les usages du SMS se multiplient en entreprise. Ces dernières découvrent, en effet, qu’elles peuvent envoyer des messages courts d’information vers la flotte de téléphones mobiles de leurs collabor...

Les usages du SMS se multiplient en entreprise. Ces dernières découvrent, en effet, qu’elles peuvent envoyer des messages courts d’information vers la flotte de téléphones mobiles de leurs collaborateurs ou vers leurs clients, en quelques secondes, pour souvent moins de 1 F, en France ou vers l’étranger. Mobimel commercialise des formules SMS sous forme de cartes prépayées et d’abonnements. L’entreprise ne paie que le service et les messages envoyés vers le site de Mobimel Pro (http://www.mobimelpro.com). Répondant à des besoins occasionnels comme l’envoi d’un mailing, les cartes prépayées, valides deux mois, permettent d’envoyer de 200 à 10 000 messages. Chaque message envoyé revient de 1,30 F HT à 0,94 F HT, selon le crédit acheté au départ. Des formules d’abonnement sont aussi proposées, allant de 260 jusqu’à 80 000 SMS à utiliser dans les six mois, pour des abonnements de 250 à 50 000 F. Le prix du SMS sur ces volumes descend jusqu’à 0,63 F HT. Plusieurs comptes utilisateurs peuvent être crées, chacun ayant son identifiant et son mot de passe ainsi que son carnet d’adresses indépendant. La consommation est débitée sur le forfait global souscrit par l’entreprise. Les tarifs sont alors plus intéressants que si la société avait souscrit plusieurs petits forfaits. Les SMS sont acheminés, soit via le site web de Mobimel Pro, après constitution des carnets d’adresses et des listes de diffusions, soit en téléchargement: l’utilisateur ayant déjà enregistré ses contacts clients dans une base de données annexe, ne télécharge en upload que l’échantillon de la population de sa base de données à qui il souhaite envoyer le SMS, soit en mode automatique: une fois les tâches programmées, cet envoi permet de générer des SMS sans intervention humaine. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 17/05/2001)