Les concurrents de MCI, ex-Worldcom, ont de quoi être étonnés : la compagnie, auteur de l’un des plus importants scandales financiers de ces dernières années, devrait non seulement sortir de la ...

Les concurrents de MCI, ex-Worldcom, ont de quoi être étonnés : la compagnie, auteur de l’un des plus importants scandales financiers de ces dernières années, devrait non seulement sortir de la faillite à l’automne, mais en plus voir une bonne partie de ses dettes épongée. Mais la firme n’en a peut-être pas fini avec la justice de son pays : une plainte déposée par AT&T, l’opérateur historique américain, que la justice décidera ou non de valider, pourrait lui causer de nouveaux tracas.

ATT s’appuie sur la loi anti-racket pour accuser MCI d’avoir grimé des communications longue distance en communications locales afin de ne pas avoir à verser de droits d’accès spéciaux aux réseaux des compagnies locales. Une entreprise de reroutage, Onvoy, est également mis en cause par ATT. MCI aurait de plus fait passer un certain nombre d’appels sur les réseaux de ses concurrents, leur faisant payer des commissions injustifiées, et n’aurait, selon ATT, pas changé de méthodes à l’heure actuelle.

Un autre acteur des télécommunications américaines est actuellement sous les feux de la rampe : Global Crossing, opérateur américain en déroute depuis janvier 2002, devrait enfin trouver un repreneur. A l’issu d’un long imbroglio politico-judiciaire qui devrait se terminer par un accord du président Bush, c’est bien le groupe Singapore Technologies Telemedia, sur les rangs des acheteurs potentiels depuis le lancement de l’appel d’offre, qui deviendra propriétaire de Global Crossing.

Pourquoi autant de temps pour un dénouement aussi simple ? Parce que les autorités américaines craignaient de voir d’anciennes données du FBI ou de la CIA utilisées à des actions malveillantes… Les craintes sont aujourd’hui atténuées : elles tenaient principalement au fait que les Américains acceptent mal de voir l’un de leur groupe passer entre les mains d’une société étrangère.

(Atelier groupe BNP Paribas – 03/09/2003)