Selon iSuppli, les investissements des opérateurs télécoms dans leurs infrastructures sans fil devraient augmenter cette année de 1.6%, soit 41 milliards de dollars supplémentaires...

Selon iSuppli, les investissements des opérateurs télécoms dans leurs infrastructures sans fil devraient augmenter cette année de 1.6%, soit 41 milliards de dollars supplémentaires. 9 milliards devraient être consacrés au développement de l'IPTV (Internet Protocol Television).
 
Les années précédentes, les opérateurs avaient investi des sommes plus importantes, totalisant une hausse de 8.3% en 2005 et de 10.7% en 2006.
 
Face au déclin progressif des communications vocales, l'IPTV pourrait en effet représenter une alternative lucrative. "Les opérateurs espèrent que ces dépenses dans les réseaux IP et IPTV génèreront une nouvelle source de revenus en fournissant aux consommateurs de la vidéo et d'autres services multimédias", précise Steve Rago, analyste chez iSuppli.
 
Le marché devrait se développer rapidement. Le cabinet table ainsi sur 105.8 millions d'abonnés à l'horizon 2011, contre 3.4 millions en 2006. Mais les opérateurs devront jongler avec la nécessité de développer leurs réseaux sans trop investir. En effet, les utilisateurs, s'ils apprécient les nouveaux services qu'apporte la TV sur IP, ne voient pas encore l'intérêt de payer des sommes plus importantes pour profiter de cette nouvelle manière de regarder la télévision.
 
Ces investissements profiteront en majorité à l'Europe et à l'Amérique du Nord. Les opérateurs devraient également viser les pays en voie de développement, dans le but d'accroître leurs revenus issus du transfert de données.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/04/2007)