Il n'aura fallu que quelques jours pour que l'opérateur historique réplique au lancement par SFR de son offre 3G+ . D'après les Echos , le PDG d'Orange France, Didier Quillot a annoncé lors d'une...

Il n'aura fallu que quelques jours pour que l'opérateur historique réplique au lancement par SFR de son offre 3G+ . D'après les Echos , le PDG d'Orange France, Didier Quillot a annoncé lors d'une conférence de presse que l'opérateur lancerait son offre 3G+ pour les entreprises "vers la fin de l'été", pour les particuliers, "quelques semaines plus tard".
"Nous lancerons le HSDPA lorsque le réseau sera prêt, que les usages de nos clients seront clairement identifiés et que les téléphones mobiles et les cartes PC seront disponibles à des prix accessibles", a indiqué M. Quillot, repris par le quotidien économique.
Si SFR table sur le lancement de son offre avec de l'avance pour conquérir le marché, la filiale mobile de France Télécom préfère attendre que les consommateurs comprennent l'intérêt de la technologie et qu'elle soit financièrement accessible pou lancer l'assaut.
Rappelons que le HSDPA ( High Speed Downlink Packet Access ) ou 3G + est une technologie qui utilise la même infrastructure que la 3G. Elle ne nécessite qu'une évolution logicielle des structures existantes et permet des débits allant jusqu'à 1,8 Mbits/s.
Le troisième opérateur, Bouygues Télécom, avait, pour sa part, déclaré qu'il commercialiserait ses offres 3G + à partir du second semestre 2006 . Le très haut débit mobile est un enjeu essentiel pour les trois opérateurs traditionnels puisque d'après le dernier rapport de l'Arcep (Autorité de régulation des télécommunications et des postes) , un nouvel abonné mobile sur quatre choisit de souscrire auprès d'un MVNO...
Chez Orange, le lancement de l'offre HSDPA sera accompagnée de la commercialisation de combinés à des prix avoisinant les 200 euros (quand SFR propose un combiné qui en vaut 299).
En outre, la filiale mobile de l'opérateur historique a également promis un combiné permettant de réduire le coût des appels en tirant profit du Wi-fi. D'après les Echos , ce mobile passerait d'un réseau domestique à un réseau GSM traditionnel sans interrompre l'appel et avec le même numéro. Si aujourd'hui, il est techniquement possible d'installer des logiciels de VoIP sur des combinés fonctionnant sous Windows mobile, la couverture du territoire en zone Wi-fi est encore faible...
(Atelier groupe BNP Paribas - 17/05/2006)