Un baht (monnaie thaïlandaise) symbolique. C'est ce qu'il en coûtera à TelecomAsia PCL pour racheter les 39 % du capital de la société thaïlandaise de téléphonie mobile TA Orange, détenus jusqu'à...

Un baht (monnaie thaïlandaise) symbolique. C’est ce qu’il en coûtera à TelecomAsia PCL pour racheter les 39 % du capital de la société thaïlandaise de téléphonie mobile TA Orange, détenus jusqu’à présent par Orange. Une cession concrétisée à la condition expresse que TA Orange achève le plan de financement de sa dette (809 millions de dollars, aujourd’hui). La participation de TelecomAsia dans l’opérateur de téléphonie mobile thaïlandais serait ainsi portée à 82,9 %.

Et Orange n’en détiendrait plus que 10 %, contre 49 % précédemment. Pour mémoire, c’est en 2001 que TelecomAsia et Orange avaient fondé leur filiale commune de téléphonie mobile, lancée en mars 2002. L’opérateur est aujourd’hui le troisième du pays ; une position toute relative, si l’on considère qu’avec 1,9 million de clients et 7 % de parts de marché, TA Orange n’arrive pas à la cheville de son concurrent Advanced Info Service, qui comptabilise quelque 13 millions d’abonnés et détient 60 % de parts de marché.

L’accord entre Orange et TelecomAsia, soumis à l’approbation des actionnaires le 9 avril prochain, prévoit notamment l’achat par TA Orange de 819 millions d’actions Bitco (Bangkok Inter Teletech Co), qui détient 99,8 % de TA Orange ; et Orange transmettra à TelecomAsia la direction de Bitco et TA Orange.

L’accord serait cependant caduque, dans l’éventualité d’un échec du refinancement de TA Orange avant la fin du mois de septembre 2004. Si celui-ci est réussi, cependant, TA Orange ne changera pas de nom avant trois ans. Orange, qui avait investi 550 millions de dollars en deux ans dans TA Orange, semble, avec cette cession, décidé à se recentrer sur le marché européen, abandonnant son expansion sur des marchés porteurs comme la Thaïlande.

(Atelier groupe BNP Paribas - 09/03/2004)