Oreka, premier fournisseur d’accès à Internet totalement gratuit, lancé le 23 mai 2000, compte aujourd’hui une base de 900 000 foyers inscrits, 420 000 foyers qui se sont connectés depuis le changem...

Oreka, premier fournisseur d’accès à Internet totalement gratuit, lancé le 23 mai 2000, compte aujourd’hui une base de 900 000 foyers inscrits, 420 000 foyers qui se sont connectés depuis le changement d’offre de mars 2001, 200 000 utilisateurs fidèles et plus de 100 000 utilisateurs multi-abonnements. L’usage moyen par utilisateur est de 5 h par mois. Plus de 20 000 visiteurs uniques visitent chaque jour le site http://www.oreka.com Depuis mai 2001, l’activité d’Oreka se répartit en deux pôles complémentaires: un pôle «annonceurs» commercialisant les espaces publicitaires, et un pôle grand public centré autour de la fourniture d’accès à Internet. Oreka dégage un résultat positif, malgré la morosité du marché économique ambiant. La société a équilibré son exercice depuis mars 2001. Le chiffre d’affaires estimé pour juin 2001 est de 7 millions de F comprenant les reversements télécoms et les revenus publicitaires. La marge brute représente 35 % du CA. Elle s’équilibre entre l’activité télécom (60 %) et l’activité publicitaire (40 %). Actuellement, Oreka offre aux internautes 1/3 de leur temps de communications entièrement gratuit en plus. Pour proposer une alternative aux internautes souhaitant des offres forfaits, Oreka lance de nouvelles offres: un forfait 10 h pour 6 euros par mois, soit moins de 40 F, et un forfait 25 h pour 12 euros par mois, soit moins de 80 F. Oreka a réalisé une étude en ligne auprès de 4 822 de ses abonnés pour mieux connaître leurs attentes envers leurs accès Internet. Aujourd’hui, le marché des offres d’accès se répartit à parts égales entre les offres «forfaits» et «accès gratuit». Selon la Sofres, les différentes offres d’accès se répartissaient comme suit fin 2000: 38 % abonnement gratuit, 37 % forfait, 8 % abonnement payant, 5 % forfait illimité, 12 % ne sait pas. 40 % des abonnés d’Oreka, utilisant aujourd’hui une offre d’accès gratuit, envisagent de prendre un forfait dans les prochains mois. Plus de 80 % des internautes interrogés ne souhaitent pas dépenser plus de 50 F par mois pour surfer sur Internet et 36 % plus de 20 F. 49,5 % des internautes estiment surfer moins de 10 h par mois, 88 % moins de 30 h par mois. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/06/2001)