Entré en 1990 dans le quatrième constructeur mondial d'équipements de télécommunications Nortel , cet ancien d'Alcatel, Pascal Debon dirigeait jusqu'à présent l'activité GSM au niveau mondial. Sel...

Entré en 1990 dans le quatrième constructeur mondial d'équipements de télécommunications Nortel , cet ancien d'Alcatel, Pascal Debon dirigeait jusqu'à présent l'activité GSM au niveau mondial. Selon son entourage "c'est l'homme du futur pour la communication sans fil chez Nortel Networks". Au siège de la division à Dallas, il dirigera non seulement les activités GSM du groupe, mais aussi celles des marchés TDMA et CDMA, normes de radiotélécommunications cellulaires les plus répandues en Amérique du Nord. Il va aussi devoir développer les réseaux de téléphonie mobile de troisième génération qui permettront de combiner la voix et les données, la téléphonie et Internet. Pascal Debon souligne "nous allons vivre des années passionnantes, l'essor des services de données mobiles modifiant nos modes de travail et nos loisirs. Nortel Networks va devoir offrir aux opérateurs des produits répondant à l'attente des consommateurs et rentables à court terme, tout en permettant une transition progressive vers les réseaux de troisième génération". Matt Desch, le patron de la division solutions sans fil se félicite de la nomination de Pascal Debon, "grâce à son action déterminante, Nortel Networks est devenu en l'espace de quatre ans, le troisième acteur mondial sur le marché des réseaux GSM". En 1998, la division solutions sans fil a représenté 21 % du chiffre d'affaires de Nortel (17,6 milliards de dollars), contre 10 % en 1994. (Le Figaro - 03/02/1999)