La croissance que connaissent les marchés des services mobiles d'entreprises d'Amérique latine permet aux fournisseurs d'offrir un grand nombre de services qui pour le moment ne s'adressent pas à tout le monde.

Les pays d'Amérique latine, inégaux face à l'implantation des services mobiles

L'étude Latin American Mobile Enterprise Services Markets menée par le cabinet de conseils dédiés aux entreprises, Frost & Sullivan, a pris en compte les marchés des services mobiles d'entreprises situées en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Mexique et au Venezuela. Ces pays d'Amérique latine connaissent en effet une forte croissance dans ce secteur et ont vu les revenus générés par ce marché gagner 4,5% en 2012, atteignant 16,53 milliards de dollars. Toutefois l'étude révèle que les fournisseurs de services mobiles dans les pays étudiés n'avancent pas tous au même rythme, et le niveau de richesse de chacun va les obliger dans les prochains mois à s'adapter en délivrant des services spécialisés et surtout toujours plus abordables.

Tous les pays ne sont pas égaux

Ainsi tandis que le Chili possède trois opérateurs de réseaux mobiles virtuels (ou MVNos pour mobile virtual networks operators) tels que Virgin Mobile, Mobile GTD et Netline, d'autres pays comme le Mexique peinent encore à atteindre 100% de taux de pénétration – parmi les six pays d'Amérique latine à avoir une économie développée, il est le seul dans cette situation. De même concernant la croissance du marché, celle-ci sera conduite par différents facteurs en fonction des pays. Ainsi en Argentine, les fournisseurs devront se concentrer sur des prix bas, l'accessibilité à de multiples cartes SIM compatibles, le développement du M2M, et l'accès à l'internet mobile haut débit. Alors qu'en Colombie, la priorité devra plutôt être donnée aux applications personnalisables et au cloud computing. Mais peu importe le pays, les opérateurs mobiles ont par-dessus tout besoin de déployer des services adaptés et innovants à des prix abordables qui s'adresse aux besoins des entreprises.

Des services pas encore accessibles par tous

Pour cela, les principaux moteurs d'une telle croissance sont, tous pays confondus, le M2M, la capacité de haut débit pour les mobiles, le grand nombre de développeurs d'application, et le cloud computing. Comme l'explique Maria Agustina Di Genaro, analyste chez Frost & Sullivan ICT Industry, «les opérateurs mobiles doivent développer des solutions pour montrer aux entreprises que la valeur qu'ils tirent de la mise en place justifie le coût élevé.» Mais, ce type de services n'est pas encore abordable pour un grand nombre de PME locales, et ce à cause de charges fiscales élevées, de problèmes liés à la sécurité, du faible taux de pénétration des appareils adaptés aux données, et de la couverture restreinte du réseau 3G.

Rédigé par Kathleen Comte
Journaliste