Selon Effective Digital, la localisation de l'adresse IP d'un site Web influence positivement son classement sur Google. Une affirmation qui ne fait pas l'unanimité.

Le pays d'hébergement d'un site impacte-t-il son indexation dans des moteurs de recherche ? A la demande de NTT Europe Online, Effective Digital s'est penchée sur la question et répond par l'affirmative. Selon les résultats d'une étude intitulée "The influence of server location on an international Web site's search engine ranking", le fait d'héberger un site Internet dans le pays qu'il cible influence positivement sa position dans les résultats dans la version locale du moteur. L'usage d'un CCTLD, c'est-à-dire d'une extension de nom de domaine local (.fr pour la France etc.), demeure certes la plus importante des techniques d'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO pour "Search Engine Optimization"). Mais en termes d'impact sur le "page ranking", l'emplacement géographique des serveur arrive directement en seconde position. Autrement dit, les sites Web ne possédant pas une adresse IP dans le pays dont ils ciblent les internautes seraient notablement désavantagés dans le rapport d'indexation de Google.
Externalisation de serveurs
La localité du serveur serait d'autant plus importante pour les sites ne possédant précisément pas d'extension de nom de domaine local. Cette conclusion est cependant loin d'être partagée par tous. Elle est même carrément réfutée par d'autres spécialistes du référencement. Comme l'explique à L'Atelier Aurélien Guiton, chef de projet chez 1ère position, les termes mêmes dans lesquels le débat est posé par Effective Digital sont biaisés. "Même dans le cas d'un site ayant une extension de nom de domaine générique, la localité de ses serveurs n'importe pas tant que cela dans la mesure où il est possible d'associer l'adresse IP d'un pays à un site hébergé dans un autres pays." Cette adresse étant un critère purement technique, il est parfaitement transparent à l'utilisateur. Or Google se base plutôt sur la perception qu'a l'utilisateur de la nationalité d'un site ou plutôt du marché auquel il appartient. "La localité d'un serveur est si peu décisive que de plus en plus de sites nationaux externalisent leurs serveurs à l'étranger".
Réseau de liens correspondant à un marché
Selon Aurélien Guiton, le principal critère de SEO réside effectivement dans le choix d'une extension de nom de domaine correspondant au pays. Même si, dans le cas de requêtes informationnelles, les critères de référencement se font surtout par la langue,"il est vrai que c'est le CCTLD qui prime pour le e-commerce et tout ce qui relève de requêtes transactionnelles " : un consommateur se sentira par exemple plus en confiance s'il sait qu'il est livré dans le même pays. Mais le second critère d'optimisation d'un référencement n'est pas, selon lui, le pays d'hébergement du site, lequel est très peu important. "L'autre critère déterminant pour être bien référencé dans une version marché de Google, c'est le contexte du site, c'est-à-dire le réseaux de liens dans lequel il est inséré."Ces liens doivent eux-mêmes correspondre à un marché national précis pour que le site soit bien référencé.