%. Au premier semestre clos le 23 septembre 2000, The Phone House a réalisé un chiffre d’affaires de 447,9 millions de livres, en hausse de 62 %. Le bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement ...

%. Au premier semestre clos le 23 septembre 2000, The Phone House a réalisé un chiffre d’affaires de 447,9 millions de livres, en hausse de 62 %. Le bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement s’élève à 17,1 millions de livres, en progression de 62 % (hors Mviva). L’activité Distribution a généré un chiffre d’affaires de 436 millions de livres, contre 264,1 millions de livres à la même période de l’an passé. Chacun des secteurs (assurance, vente en gros et vente au détail) progresse. La Vente au détail a gagné 1,4 million de nouveaux clients (+ 74 %) et généré un chiffre d’affaires de 275,5 millions de livres (190,8 millions de livres en 1999). Les ventes en ligne, réalisées sur les centres d’appels européens du groupe et ses sites web transactionnels, sont passées de 9,3 millions de livres en 1999 à 13 millions de livres. La branche Assurance compte plus de 650 000 souscripteurs et réalise un chiffre d’affaires de 20,5 millions de livres (10,4 millions de livres l’an passé). La division Services Télécoms génère un chiffre d’affaires de 11,5 millions de livres (4 millions de livres en 1999). Cette division repose sur deux activités: l’opérateur mobile virtuel Value Gestion (près de 40 000 clients) et la gestion du Back-Office pour le compte des opérateurs (plus de 75 000 clients aujourd’hui, contre 9 000 en mars 2000). Le portail Internet mobile du groupe Mviva, lancé en juin 2000, disponible désormais en Grande-Bretagne, France, Espagne, Suède et Pays-Bas, compte 30 000 abonnés fin septembre. Il s’appuie sur une centaine de fournisseurs de contenus européens. En juin 2000, le groupe a conclu un partenariat avec AOL Europe. Ayant pris une participation de 15 % dans Mviva, ce dernier s’est engagé à acquérir 4,9 % supplémentaires. Cette participation a généré un produit exceptionnel au cours du semestre de 16,5 millions de livres. Au cours du semestre, le groupe à investi 68,8 millions de livres dans de nouvelles boutiques, dans des acquisitions et d’autres améliorations de son infrastructure opérationnelle. Le groupe exploitait au 23 septembre 1 009 boutiques sur 14 marchés, contre 608 sur 9 marchés à la même époque de l’an passé. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/11/2000)