En développant un écosystème autour d’une stratégie de plate-forme, la société californienne Anaplan se fixe pour objectif de révolutionner les métiers de la planification stratégique via la collaboration.

Plate-forme ouverte et centre R&D : Anaplan donne un aspect collaboratif à la planification

Adapter en quasi temps-réel l’offre à la demande est le graal de toute industrie. Mais cet enjeu est, dans les faits, difficile à mettre en oeuvre et le risque de surproduction (entraînant une hausse du coût des stocks) est réel. Partant de ce constat, une société californienne a décidé d’y remédier en mettant au coeur de son projet la flexibilité, la communication transversale et le travail collaboratif.

Créé en 2006, Anaplan (contraction des mots « Analytics » et « Planning »), s’est ainsi spécialisé dans la planification stratégique et propose une solution dans le cloud dédiée aux métiers de la vente, de la finance et des ressources humaines. L’objectif étant d’aider les organisations à résoudre leurs enjeux de planification. Et pour cela, plus spécifiquement, l’entreprise a lancé en Novembre 2014, sa propre plateforme d’applications : « Anaplan App Hub », permettant à ses clients et partenaires de développer, partager et déployer des applications de planification sur ses trois métiers de base. « Actuellement, 50 applications sont disponibles dans notre hub » déclare à L’Atelier Folia Grace, VP Product Marketing chez Anaplan. Et à cela s’ajoute, le déploiement de plusieurs centres de R&D, dont un qui vient d’ouvrir ses portes à Paris.

Des solutions dans le cloud pour améliorer les métiers de la planification

L'interface d'Anaplan, plateforme qui contibue à la révolution des métiers de planification stratégique

Véritable plateforme ouverte, ces applications sont donc développées par la start-up mais également par ses partenaires et ses clients. Les applications sont ainsi gratuites pour les clients disposant d’une licence. Le prix et la licence des applications de partenaires étant gérés par ces derniers. « Ce partage de la propriété intellectuelle est un changement profond dans la manière dont les outils de planification sont développés et utilisés » déclare Fredéric Laluyaux, un français à la tête d’Anaplan depuis Juillet 2012. "Nous allons continuer à enrichir nos applications existantes avec de nouvelles capacités et, en collaboration avec nos clients et partenaires, nous avons l'intention de livrer des centaines d'applications pour résoudre les problèmes de planification spécifiques à l'industrie. Nous voulons aider les entreprises à changer la façon dont les entreprises gèrent leurs planification, afin qu'ils puissent conduire de meilleurs résultats » commente Folia Grace.

Ambitieuse, l’entreprise ne compte pas s’arrêter sur ses trois corps de métiers historiques et a ainsi annoncé mi-mars le lancement d’une suite d’applications dédiées à la planification de la chaîne d’approvisionnement. Et toujours dans cette volonté de partage, la société californienne a eu l’idée de développer cette nouvelle solution en analysant les usages. "Nos clients ont construit des applications personnalisées dans le domaine de la chaîne d'approvisionnement et ont constaté des avantages significatifs. Et, lorsque nous avons analysé comment les entreprises tentaient de résoudre leurs problèmes dans le même domaine, elles utilisaient des solutions ponctuelles ou des feuilles de calcul. Il y avait donc une grande opportunité de leur fournir une meilleure solution, de bout en bout » explique à L’Atelier Folia Grace.

Les métiers de la supply chain et un travail de visualisation

Par meilleure solution, il faut comprendre plus d’agilité, de flexibilité et, surtout, gain de temps. Cette suite d’applications permet aux métiers de la supply chain de « réduire le temps nécessaire pour obtenir les informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions liées à l’offre et à la demande » explique Folia Grace. En effet, les commerciaux peuvent directement mettre à jour les calculs de vente ce qui permet « plus de flexibilité pour prévoir la demande ».

Et comme si cette volonté de mettre à disposition de ses clients des outils de collaboration ne suffisait pas, Anaplan a choisi d’installer un centre de R&D sur Paris (après ceux de York, Singapour et San Francisco) dédié aux technologies de ce domaine.

Rédigé par Romain Chapron