Même en l'absence d’accès Internet, Mugges permet d’accéder aux informations laissées par d'autres utilisateurs : celles-ci sont conservées dans le mobile de leur créateur, et échangées par réseaux GSM.

Quand le portable devient un espace de stockage pour la communauté

Pour favoriser la collaboration entre les utilisateurs de smartphones, le centre de recherche Tecnalia a mis au point Mugges. L’application permet à ses utilisateurs de partager du contenu qu’ils auront eux-mêmes généré, selon le principe du "mobile prosumer". Avec un point plus que conséquent : à la différence d’un simple centre de données en ligne, c’est le portable qui a généré le contenu qui héberge les données relatives à celui-ci. Par conséquent, l’accès à ces informations depuis un autre portable se fait non plus par connexion Internet, mais bien par le biais du réseau mobile.

Des mini-applications à usages multiples...

Ce qui fait que cela permet de se passer de Wi-Fi et/ou de 3G.  Et transforme chaque utilisateur en un serveur de données servant à stocker les informations qu’il aura lui-même produites dans l’intérêt des autres utilisateurs. Le principe est le suivant : après avoir téléchargé l’application principale, deux fonctions distinctes s’offrent à l’utilisateur. L’une est un "créateur d’application", qui permet à l’utilisateur de générer du contenu selon son inspiration, pour ensuite le mettre à disposition des autres consommateurs.

...Favorisant un échange mondial et permanent d’information

Les possibilités sont presque infinies (créer un service pour échanger des voitures, mettre au défi un utilisateur sur un trajet bien précis ...), les mini application ainsi crées se nommant "mugglets". L’autre est une interface de recherche permettant d’accéder rapidement au contenu mis en ligne par les autres consommateurs, et donc de récupérer des informations sur, par exemple, les places de parking disponibles dans une ville déterminée. L’application n’en est pour l’instant qu’au stade expérimental, et n’est opérationnelle qu’en laboratoire. Des développements sont en cours afin de pouvoir l’adapter au marché du smartphone.

Rédigé par Johnatan Farouz