CNNIC (China Internet Network Information Center) vient de sortir hier son premier rapport consacré au phénomène du WAP en Chine. Au 31 mars 2007, la Chine compte ainsi 39 millions d'utilisateurs "actifs" du Wap, soit 28,5% de la population internaute (137 millions d'internautes à la fin de 2006). Un chiffre équivalent au nombre d'internautes en 2001.

Les utilisateurs du WAP sont considérés comme "actifs" s'ils ont consulté un site Wap au moins une fois sur les 6 dernier mois. Ce rapport dénombre également 65 000 sites Wap avec leur propre nom de domaine et environ 260 milliions de pages Wap. Aujourd'hui, le Wap connaît une forte progression en Chine. Selon ce rapport, quatre caractéristiques principales sont à relever : 1. Forte croissance du nombre d'utilisateurs Parmi les 39 millions d'utilisateurs actifs, un quart ont utilisé le Wap pour la première fois sur les 6 derniers mois, 50% depuis au moins un an, et 75% depuis au moins 2 ans. 2. Des différences régionales importantes Le classement par région révèle que 60,8% des utilisateurs habitent la Chine de l'Est, 24,1% habitent les provinces du Centre et seulement 15,1% se connectent depuis les réigons de l'Ouest qui sont très en retard. D'après une autre ventilation des résultats par province, le développement de la province du Guangdong apparaît en tête du classement avec 9,7 millions d'utilisateurs, soit 25% du total. Pékin et Shanghai représentent respectivement 1,7 million et 1,3 million d'utilisateurs. 3. Les utilisateurs se connectent essentiellement aux sites WAP proposés par les opérateurs Telecoms Environ 60% des utilisateurs se connectent au moins 1 fois par semaine. - 13,8% y accédent plusieurs fois par jour - 15,3% une fois par jour - 28,3% au moins une fois par semaine Monternet, la plateforme Wap de China Mobile, et les sites Wap proposés par les constructeurs de mobiles représentent une part de marché écrasante : réciproquement 43,9% et 21,2%... 4. Des freins encore importants au développement du WAP Parmi les freins évoqués par les personnes ayant répondu à cette enquête, figurent le bas débit d'accès (n°1), les frais élevés d'utilisation (n°2) et le manque de diversité des contenus (n°3). [via : CNNIC] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi