En 1993, les deux régions avaient déjà innové en créant le réseau Ouest-Recherche reliant les universités et les centres de recherche des principales villes de l'Ouest. Aujourd'hui, elles lancent ...

En 1993, les deux régions avaient déjà innové en créant le réseau Ouest-Recherche reliant les universités et les centres de recherche des principales villes de l'Ouest. Aujourd'hui, elles lancent la construction d'un réseau interrégional à haut débit, devant améliorer les capacités de transmission de données sur tout l'Ouest. France Télécom sera l'opérateur de la Bretagne. Les Pays de la Loire ne choisiront leur opérateur que dans quelques semaines. Dès l'an prochain, les deux régions disposeront d'autoroutes de l'information dont les grands axes auront une capacité de dix à cent fois supérieures aux liaisons spécialisées actuelles. Un maillage très fin du territoire des deux régions devrait, dans un premier temps, permettre à tous les établissements d'intérêt général, quelle que soit leur localisation, de bénéficier des connexions les plus performantes. L'ingénieur chargé de coordonner l'opération, Alain Gérardin explique "les applications de demain exigeront des capacités de transmissions beaucoup plus importantes qu'elles ne le sont aujourd'hui. Aux Etats-Unis, on ne travaille plus sur des protocoles Internet classiques, mais sur du haut débit". Des infrastructures de transmissions (de la fibre optique) seront mises en place et un certain nombre d'équipements seront installés aux principaux noeuds de communication, principalement des commutateurs ATM. Programmée sur six ans, la capacité du réseau sera la première année de 155 mégabits par seconde et devrait atteindre la sixième année 2,5 gigabits (soit 2,5 milliards d'informations binaires). "Mais les opérateurs prennent l'engagement de nous faire bénéficier des dernières innovations technologiques et il n'est pas exclu que les capacités soient à terme supérieures". Le budget de l'opération pour la Bretagne est fixé à 250 millions de F et devrait être comparable pour les Pays de la Loire. (La Tribune - 26/04/1999)