Selon les estimations de The Phone House, l'un des premiers distributeurs français, les téléphones mobiles se sont vendus comme des petits pains à Noël. Il se serait vendu en décembre 3 millions de ...

Selon les estimations de The Phone House, l'un des premiers distributeurs français, les téléphones mobiles se sont vendus comme des petits pains à Noël. Il se serait vendu en décembre 3 millions de portables, soit le double de décembre 1998. Déduction faite des désabonnements, le parc de portables aurait crû de 2,2 à 2,4 millions, soit un taux de pénétration de la population supérieure à 33 %. Les chiffres définitifs seront publiés par l'ART à la fin de la première quinzaine de janvier. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à se laisser séduire par le téléphone mobile (47 %). La population se rajeunit également (59 % ont moins de 29 ans). Le budget du nouvel acheteur s'élève à 371 F, contre 600 F il y a six mois. Ce sont surtout les offres prépayées qui ont remporté le plus de succès, que ce soit Mobicarte (France Télécom), Entrée Libre (SFR) et Nomad (Bouygues Télécom). Ces formules, qui peuvent être résiliées à tout moment, permettent de téléphoner avec des cartes rechargeables, créditées de minutes de communication. Selon The Phone House, les formules sans abonnement représentent désormais 45 % du parc de mobiles. Geoffroy Roux de Bézieux, le président de la filiale française de The Phone House estime par ailleurs que le nombre de mobiles "dépassera le nombre de lignes fixes avant la fin de l'année", soit plus de 34 millions d'abonnés et un taux de pénétration d'environ 58 %. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 06/01/2000)