Avaya, fournisseur de réseaux de communications pour entreprises, a mené une étude intitulée « Cabling Infrastructure : ready for Tomorrow’s Network Traffic or Heading for Congestion » ...

Avaya, fournisseur de réseaux de communications pour entreprises, a mené une étude intitulée « Cabling Infrastructure : ready for Tomorrow’s Network Traffic or Heading for Congestion », auprès de plus de 2 000 entreprises implantées dans 38 pays différents. Selon cette étude, 82 % des décisionnaires en réseaux d’entreprises interrogés imposeraient le câblage hautes performances en catégorie 6 pour leurs prochains investissements. 28 % des responsables interrogés ont déjà mis en oeuvre un câble hautes performances de catégorie 6. En France, 79 % des responsables ont l’intention d’adopter le câble en catégorie 6 et 34 % l’ont déjà fait. Le câblage répondant aux spécifications de la catégorie 6 procure aux infrastructures d’entreprises les performances leur permettant de doper la productivité et l’exploitation de leurs systèmes en réseau. Par ailleurs, il autorise des communications à haut débit et à haute fiabilité. Disponible depuis avril, la solution Avaya Systimax GigaSpeed XL garantit des performances électriques supérieures de 400 % à celles du standard de la catégorie 6. L’amélioration des performances réseau est appréciable en particulier dans le cas d’applications comme la vidéo et la VoIP. Selon l’enquête, 19 % des sondés exploitent d’ores et déjà la vidéoconférence et 27 % prévoient d’étendre leurs applications multimédia, y compris vers la vidéoconférence. 17 % des responsables utilisent déjà la technologie VoIP et 14 % ont prévu de la déployer au sein de leur réseau. L’étude d’Avaya constate que les interruptions réseau représentent pour les entreprises des pertes d’achivité se chiffrant en millions de dollars. Ainsi, une entreprise comptant plus de 7 500 utilisateurs connectés au réseau perd en moyenne 5,5 millions de dollars par an sur la seule productivité de ses employés. Du reste, la préoccupation majeure des responsables sont les interruptions réseaux. Pour 25 % d’entre eux, ces arrêts sont la raison majeure de leur présence de nuit. 15 % ont comme obsession principale la dégradation des performances du réseau. Les interruptions réseaux des utilisateurs de catégorie 6 sont nettement inférieures à celles subies par les utilisateurs de catégories 5 et 5e. 8 % seulement des utilisateurs interrogés de catégorie 6 ont enregistré des arrêts supérieurs à 5 heures par mois, contre 11 % pour les catégories 5 et 5e. D’une manière générale, les entreprises ont toutes procédé à une mise à niveau de leur technologie parallèlement au câblage. 31 % des responsables interrogés exploitent aujourd’hui la technologie Gigabit Ethernet dans un contexte de LAN horizontal. 73 % prévoient de mettre en oeuvre cette technologie à 1 Gbps au cours des cinq prochaines années. 35 % des responsables réseaux français interrogés utilisent déjà l’Ethernet Gibabit dans le réseau LAN et 61 % comptent l’utiliser dans les cinq années à venir. 26 % des sondés envisagent de passer directement à des débits de 10 Gbps sur des applications horizontales. Actuellement, 7,2 % des sondés utilisent la technologie 10 Gbps sur les dorsales avec 4,4 % en fibre optique multimode optimisée laser. 59 % des responsables prévoient de l’adopter au cours des 5 prochaines années. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 20/11/2002)