A quoi ressemblera le paysage numérique dans le futur? Un rapport parlementaire provisoire intitulé "De la fracture numérique à la convergence des réseaux, téléphonie mobile, Internet et TNT...

A quoi ressemblera le paysage numérique dans le futur? Un rapport parlementaire provisoire intitulé "De la fracture numérique à la convergence des réseaux, téléphonie mobile, Internet et TNT dans les territoires de 2002 à 2007", tente de faire la synthèse sur la situation actuelle de la couverture numérique en France et propose des axes de réflexion.
 
Première conclusion de ce rapport dirigé par Emile Blessig, député UMP du Bas-Rhin: l'extinction de la télévision hertzienne en 2011 libèrera "trente-six canaux numériques supplémentaires". Et si le nouveau plan de répartition international des fréquences entre en vigueur, ce nombre pourrait être bien plus important.
 
Comment répartir ce dividende numérique? Cette question avait déjà été abordée dans le projet de loi sur la télévision du futur, qui préconisait le partage des fréquences libérées entre la TNT et la TV mobile.
 
Pour le député, cette mesure est insuffisante et ne répond pas aux besoins des populations des territoires éloignés et non couverts. Selon lui, la téléphonie mobile point à point doit également accéder à ces canaux pour pouvoir "faire passer les communications dans leur nouvelle définition (3G, 4G) sans qu'il soit besoin de construire des relais supplémentaires".
 
Autre problématique soulevée par le rapport: la convergence numérique. Aujourd'hui, les mêmes contenus (télévision et nouveaux services numériques) sont diffusés sur plusieurs réseaux numériques (réseau hertzien, câble, ADSL, TNT, téléphonie mobile, Wimax). Cette convergence doit entraîner, souligne le texte, une réorganisation des instances de régulation actuelles, partagées entre l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR), l'Autorité de régulation des communications et des postes (Arcep) et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA). En novembre, le président de l'Arcep, Paul Champseur, avait déjà souligné l'éventuelle nécessité d'une fusion des instances.
 
Le projet de loi sur la télévision du futur sera débattu en janvier à l'Assemblée. Ce rapport influencera-t-il certaines décisions?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 21/12/2006)