Depuis le mois de juin dernier, et l'adoption de la loi sur l'économie numérique, les collectivités locales peuvent jouer le rôle d'opérateurs télécoms. Dans ce contexte, la technologie WiMAX...

Depuis le mois de juin dernier, et l'adoption de la loi sur l'économie numérique, les collectivités locales peuvent jouer le rôle d'opérateurs télécoms. Dans ce contexte, la technologie WiMAX, qui propose des débits jusqu'à 70 mégabits par seconde et un rayon d'action de 50 kilomètres présente l'avantage de favoriser le rôle des collectivités locales dans l'équipement en haut débit.

Gilles de Robien, le ministre de l'équipement et de l'aménagement du territoire, a profité des rencontres de l'ART pour rappeler les avantages du WiMAX et pour proposer de confier aux collectivités locales des licences de cette technologie. Celles-ci deviendraient alors indépendantes des opérateurs de télécommunications.

Dans le département de l'Orne, le WiMAX fait depuis peu partie du paysage haut débit. Au mois de février, ses habitants qui sont trop éloignés des répartiteurs téléphoniques pour profiter de l'ADSL pourront donc se connecter à l'Internet haut débit grâce au conseil général de leur département.

Celui-ci s'est engagé à installer entre 20 et 30 stations de base sur l'ensemble du département, et de desservir ainsi 92 % de la population. Dans un rayon d'environ 20 kilomèrtes autour des stations, les internautes devront au départ s'équiper d'une petite antenne reliée à leur ordinateur. L'Orne sera ainsi le premier département français à être intégralement équipé et couvert en haut débit.

Plusieurs autres départements devraient suivre la tendance. D'autant qu'Altitude Telecom, seul détenteur d'une licence WiMAX pour l'instant, s'est engagé à louer ses services aux opérateurs alternatifs. Et puis le marché s'attend à ce que l'ART accorde de nouvelles licences WiMAX. Plus chère que l'ADSL pour les particuliers jusqu'à présent, la technologie devrait donc voir ses prix baisser dans un contexte de plus en plus concurrentiel.

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/12/2004)