Serge Tchuruk, son président, a annoncé hier une nouvelle réorganisation de son pôle télécoms. Voulant améliorer la remontée d’information, le PDG souhaite “une organisation structurée par marchés, ...

Serge Tchuruk, son président, a annoncé hier une nouvelle réorganisation de son pôle télécoms. Voulant améliorer la remontée d’information, le PDG souhaite “une organisation structurée par marchés, une supervision resserrée au sommet et un contrôle de gestion intégrant les perspectives de court terme”. Par ailleurs, répondant à la demande pressante des actionnaires anglo-saxons, le groupe a décidé de publier désormais des résultats trimestriels. Les dix divisions par ligne de produits et centre de profit, créées en 1995, seront désormais rassemblées dans trois segments de marché. L’un sera tourné vers les opérateurs (infrastructures de réseaux fixes et mobiles), un second vers les données et Internet, le dernier vers les entreprises et le grand public. Tous trois seront placés sous la responsabilité d’un membre du comité exécutif. Ce comité comprend sept membres, chacun ayant la responsabilité d’un marché ou d’une zone géographique “il s’agit à la fois d’avoir une approche globale des marchés et d’améliorer le flux de l’information”.

Par ailleurs, deux hommes du câble viennent renforcer l’équipe. Président de la division télécoms câbles et composants, Olivier Houssin vient de prendre la tête du groupe entreprises et grand public et entre au comité exécutif. Franck Imbert, contrôleur financier de l’activité câbles et composants, devient directeur financier d’Alcatel Telecom.

De plus, remplaçant Anne Lauvergeon, Krish Prabhu, (43 ans), l’actuel patron de la filiale américaine est nommé au poste de directeur général adjoint d’Alcatel Télécom. Spécialiste des transmissions de données, il supervisera le segment de marché accès et transport orienté particulièrement vers Internet. (Les Echos La Tribune Le Figaro 05/11/1998)