Comme nous l'annoncions dans la lettre de mercredi, Intel a annoncé à l'occasion du Consumer Electronics Show de Las Vegas l'ouverture d'un fonds d'investissement de 200 millions de dollars pour ...

Comme nous l’annoncions dans la lettre de mercredi, Intel a annoncé à l’occasion du Consumer Electronics Show de Las Vegas l’ouverture d’un fonds d’investissement de 200 millions de dollars pour les start-up positionnées sur le segment porteur du « Home Media Networking » (réseau domestique numérique). Est ensuite venu le tour de Microsoft de donner un aperçu de ses nouveaux produits assurant la transmission de contenus audio, vidéo, etc. d’un ordinateur vers la télévision ou la chaîne stéréo de la maison. Seulement, les entreprises concernées par ce marché devront faire des prouesses en termes de développement des capacités de leur offre produits et services. Selon une étude du NPD Group, il apparaît en effet que les consommateurs qui sont intéressés par l’installation chez eux d’un réseau domestique sont persuadés que celui-ci leur permettra un nombre incroyable de possibilités, bien au-delà de celles qui existent réellement aujourd’hui. Les consommateurs ne sont pas si irréalistes dans leur perception, car le réseau domestique promet de belles opportunités applicatives. A condition que les acteurs de ce marché fassent des efforts en matière d’interopérabilité ! Si la technologie numérique doit devenir le langage commun des ordinateurs et des divers autres appareils de la maison, autant que les dispositifs à interconnecter soient compatibles. C’est précisément là que le bât blesse. En effet, les produits de Microsoft ne fonctionnent que sur des équipements qui utilisent les logiciels Microsoft, de même que le service de téléchargement de musique de Sony permet le transfert de fichiers musicaux vers des baladeurs numériques et des consoles de jeux… de marque Sony ! Les entreprises pionnières dans la résolution de ces questions devraient gagner l’approbation des consommateurs. Pour l’heure, c’est Dell qui recueille un maximum de suffrages de la part du public, toujours selon l’étude de NPD Group. C’est aujourd’hui l’entité que les consommateurs considèrent (à plus de 50 %) comme leader sur le marché du réseau domestique. Viennent ensuite Hewlett-Packard (40 %) et Microsoft. (Atelier groupe BNP Paribas – 08/01/2004)