France Télécom a décidé de lancer "dans quelques jours" un appel d'offres en vue de la cession des réseaux du "plan câble" qu'il n'exploite pas. Responsable câble à la direction des relations extéri...

France Télécom a décidé de lancer "dans quelques jours" un appel d'offres en vue de la cession des réseaux du "plan câble" qu'il n'exploite pas. Responsable câble à la direction des relations extérieures de France Télécom, Roland Montet résume "tous les scénarios sont étudiés. Nous allons choisir le meilleur pour nous". Une note d'information sera diffusée, sous quinze jours à trois semaines, au niveau international à destination des groupes intéressés. Suez Lyonnaise des Eaux, la maison mère de Lyonnaise Câble, envisage soit un rachat pur et simple des réseaux, soit un apport par France Télécom de ses réseaux en échange d'une entrée dans le capital de Lyonnaise Câble. En nombre de prises commercialisables (2,7 millions) Lyonnaise Câble est le principal câblo-opérateur et le second en nombre d'abonnés (675 000). Comptant développer son offre multiservice, Lyonnaise Câble souhaite devenir propriétaire des infrastructures qu'elle exploite, surtout à Paris.

Roland Montet précise que France Télécom va mettre en vente la totalité des réseaux qu'il n'exploite pas directement, soit 3,7 millions de prises. En revanche, France Télécom Câble conservera la totalité des infrastructures qu'il exploite (1,7 million de prises commercialisables dans 243 communes). Les pertes financières de cette activité ont entraîné cette décision. Le groupe chiffre pour 1998 à 1,7 milliard de F (259 millions d'euros) le coût financier du réseau pour seulement 400 millions de F (61 millions d'euros) de revenus. (La Tribune - 08/02/1999)