Les touristes connectés à Internet n'interagissent pas automatiquement avec les médias numériques. Une étude relève certaines tendances dans leur comportement.

Les réseaux sociaux, boudés par le tourisme scandinave par manque de fiabilité ?

En Scandinavie, près d'un utilisateur sur deux de médias sociaux sur Internet n'accorde aucune importance à ces réseaux pour prendre une décision relative à un futur voyage touristique, et ils ne sont que 7% à y trouver beaucoup d'intérêt. Cette assertion diffère grandement d'anciennes recherches conduites dans d'autres pays sur le comportement des vacanciers quant aux médias numériques. L'étude d'Ana Maria Munar et Jens Kr. Steen Jacobsen, universitaires scandinaves, montre au contraire que les médias numériques seraient plutôt utilisés pour le partage d'expérience et de connaissance, les internautes se focalisant davantage sur les sites Internet contrôlés par des organisations « touristiques » : tours opérateurs, hôtels, etc.

Web 1.0 et 2.0 sont de mise...

Et la première raison à cela réside dans le fait que les usages des voyageurs révèlent une connectivité moindre à Internet pendant leur temps de vacances. En effet seulement 60% des touristes scandinaves conservent une connexion à Internet pendant leurs congés, et la plupart d'entre eux y préfèrent les « anciens » moyens de communications : le SMS, le MMS et l'email sont privilégiés pour 65%. La seconde raison relève d'un manque de fiabilité constaté par les utilisateurs quant aux informations obtenues avant le voyage, en particulier sur les réseaux sociaux fondés sur le modèle Twitter. Néanmoins les réseaux sociaux et les médias numériques, relatifs au Web 2.0, sont tout de même utilisés dans un but de partage d'informations, après le retour du touriste dans son pays d'origine. Ainsi, 36% vont utiliser un réseau social pour y mettre des données dotées d'un accès restreint, 13% écriront des critiques sur un site Internet du même type que TripAdvisor et 12% publieront sur Internet leurs photographies et informations en accès libre.

… toutes générations confondues

L'étude a été menée sur cent voyageurs scandinaves, en provenance du Danemark et de la Norvège, arrivant à l'île espagnole de Majorque lors d'un pic d'activité estivale. Si les utilisateurs de plus de 35 ans pensent que les blogs sont plus fiables, les moins de 35 ans partagent plus d'informations sur les réseaux sociaux tels que Facebook. Les chercheurs n'ont cependant pas remarqué de larges différences relatives à l'âge des internautes. L'adoption et l'usage des nouvelles technologies dans ce contexte particulier semble intergénérationnels, et les chercheurs envisagent l'analyse comportementale des scandinaves vis-à-vis du grand nombre de smartphones et des changements que pourraient apporter ces appareils.

 

Rédigé par Guillaume Parodi
Rédacteur