Fournisseur de services IP pour l’entreprise, Western Telecom a réalisé au 1er semestre 2000 un chiffre d’affaires de 45,6 millions de F, contre 31,4 millions au 1er semestre 1999. Le résultat d’exp...

Fournisseur de services IP pour l’entreprise, Western Telecom a réalisé au 1er semestre 2000 un chiffre d’affaires de 45,6 millions de F, contre 31,4 millions au 1er semestre 1999. Le résultat d’exploitation s’améliore, passant de – 39,5 millions de F au second semestre 1999 à – 36 millions de F au 1er semestre 2000. L’activité de téléphonie, conformément aux attentes de la société, continue sa progression avec un excédent brut d’exploitation proche de l’équilibre (- 2,2 millions de F, contre – 8,1 millions au second semestre 1999). Après avoir investi plus de 33 millions de F en dépenses de développement, d’intégration, de marketing et autres dépenses, Western Telecom a lancé en avril dernier son offre de bouquet de services NetBouquet et débuté sa commercialisation en mai. Cette offre s’appuie sur la position de référence acquise par Western Telecom sur le marché de la PME, de sa filiale ASP-Land dont l’objectif est d’enrichir en offres de services applicatifs le bouquet de services Western, en partenariat avec Cisco Systems et enfin de l’utilisation des technologies de transport ADSL. Au 31 juillet 2000, Western Telecom avait déjà enregistré 53 commandes (contrats NetBouquet) pour une valeur totale mensuelle de 829 KF, soit une valeur totale annuelle de près de 10 millions de F. Le nombre de commandes s’élevait à 60 au 30/09/2000 pour une valeur totale mensuelle de 1 092 KF, soit une valeur annuelle de 13,1 millions de F. Ces résultats devraient commencer à produire un impact en terme de chiffre d’affaires à partir de septembre 2000. Par ailleurs, dans le cadre de sa société d’investissement Gold & Appel Transfer, Walt Anderson, l’un des investisseurs emblématiques de l’industrie des télécommunications, vient, au terme d’une convention de compte courant, de s’engager à soutenir financièrement la société. Le prêt consenti de 15 millions de F, combiné à des concours bancaires traditionnels, assurera le relais jusqu’à la mise en œuvre de la stratégie financière du groupe. Des négociations, actuellement en cours avec de grands groupes du secteur de la finance et des télécommunications, devraient aboutir au cours du 1er trimestre 2001. L’intervention de Gold & Appel Transfer constitue une étape de préparation financière d’un plan dont l’accélération devrait conduire le groupe Western Telecom à devenir l’un des principaux acteurs du marché des services applicatifs aux entreprises accessibles à partir d’un réseau Internet. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 09/10/2000)