boutiques de téléphonie. Les téléphones mobiles étaient vendus jusqu'à présent dans leur grande majorité par les six cents boutiques France Télécom, les deux cents points de vente de la SFR et le se...

boutiques de téléphonie. Les téléphones mobiles étaient vendus jusqu'à présent dans leur grande majorité par les six cents boutiques France Télécom, les deux cents points de vente de la SFR et le secteur de la grande distribution. L'arrivée de deux concurrents, dont la Fnac, sur ce marché devrait relancer la bataille sur ce secteur en pleine expansion. Le groupe britannique leader européen de la téléphone mobile, The Phone House, arrivé il y a six mois, avec déjà six magasins à Paris et la région Ile-de-France, fait à l'heure actuelle parti des plus gros vendeurs. Plus de trois cents abonnements par mois sont vendus par chaque boutique de The Phone House, soit le même niveau que la Fnac ou Darty, devant les hypermarchés (100 abonnements/mois) et les petits indépendants. Geoffroy Roux de Bezieux, président de la filiale française, espère bien avoir ouvert d'ici à Noël 1997 quinze points de vente et réaliser 60 millions de F de chiffre d'affaires. Il souhaite l'an prochain arrivé en Province et ouvrir 60 boutiques. D'ici à la fin de l'année, il vise 3 à 4 % du marché de cette distribution spécialisée et 10 % l'année suivante. Phone House, à la différence de la Fnac qui table sur le marché global du téléphone (voir l'article ci-dessus) mise essentiellement sur la notion de conseil à la clientèle. Trente cinq vendeurs en moyenne par boutique, jeunes diplômés, dont c'est bien souvent le premier emploi, sont ainsi à la disposition de la clientèle. Par ailleurs, le client peut changer de forfait et/ou de réseau durant le premier mois et même faire reprendre son téléphone mobile pour 500 F au maximum. Phone House vérifie en permanence le niveau de satisfaction des clients. Phone House lance également un marché de l'occasion (offre groupée avec la Mobicarte). Plus de 3 millions de personnes sont aujourd'hui équipées en téléphones portables et peuvent souhaiter changer de services. Les boutiques ont déjà repris plus de deux cents appareils qui seront proposés, après remise en état, en location durant l'été. Dès l'ouverture du marché des télécommunications à la concurrence, The Phone House sera de nouveau en concurrence avec la Fnac en se transformant en centre de conseils en téléphonie pour le grand public (offre longue distance, locale, téléphonie mobile). (La Tribune - 25/06/1997)