Les utilisateurs, notamment dans les zones rurales, plébiscitent ce mode d'accès au web et d'échange de données. Du coup, les opérateurs multiplient les offres de services liés: musique, jeux, TV...

En Russie, le haut-débit mobile attire les revenus

Les moteurs de la croissance dans le secteur des télécommunications russes ? Sans grande surprise, le haut-débit, souligne Pyramid Research. Le cabinet note ainsi que la large bande, fixe et mobile confondus, représentera des opportunités de revenus pouvant dépasser les 42 milliards de dollars en 2015. Sachant que le portable est le grand vainqueur. "En Russie, le haut-débit mobile a connu une croissance importante et très rapide", confirme Sylwia Boguszewska, analyste. Qui donne comme exemple celui de l'opérateur Yota, qui a communiqué récemment sur le fait qu'en 2010, l'ensemble de son trafic avait excédé les 100 petabytes. Soit neuf fois plus qu'en 2009.

Le mobile, alternative pour accéder au web

L'une des raisons de cet engouement étant que le portable est de plus en plus considéré comme une alternative au fixe pour accéder au web, particulièrement dans les zones rurales. "MegaFon, par exemple, a rapporté que près de 40 % des cartes permettant de consommer des données vendues ont été utilisées depuis le domicile", ajoute l'analyste. Résultat : "la majorité des revenus liés aux données viendront du mobile", poursuit  Sylwia Boguszewska. Une tendance qui devrait s'accélérer avec le lancement de réseaux 3 et 4G, et l'augmentation du nombre de personnes qui possèdent des appareils.

Consommer des services

"Les opérateurs s'intéressent aussi aux moyens d'engager les utilisateurs à consommer des services comme la TV, de la musique, des jeux ou des solutions de stockage". Pour autant, le fixe n'est pas complètement en reste. La large bande terrestre représentera en effet 6,5 milliards de dollars dans quatre ans. Devenant le segment de croissance le plus important du fixe, qui connaît une baisse importante des revenus liés à la voix. Selon le cabinet, cette hausse est due notamment à l'émergence d'offres liées avec un accès à l'IPTV par exemple.