À l’occasion de la première saison du WAI Paris, portrait de Rabye Marouene, co-fondateur de Gowento avec Loris Guignard. La start-up veut changer le domaine du commerce physique en proposant des solutions numériques de gestion aux entreprises.

S’il était un compte Twitter, Rabye Marouene se rêverait @xavier75

Si j’étais un compte Twitter ? Rabye Marouene : Celui de Xavier Niel pour son ratio de followers et de tweets. Il ne publie rien (18 tweets au total) mais compte 188 000 followers !

Si j’étais une grande découverte ? Quand j’étais au collège j’étais fasciné par la relativité et les difficultés à en faire la preuve à travers toutes les expérimentations menées.

Si j’étais un échec du numérique ? La volonté de Microsoft de changer entièrement l’interface de Windows avec Windows 8.

Si j’étais une figure emblématique de la tech ? Jeff Bezos. Il y a beaucoup de personnalités dans l’univers tech mais lui a, je trouve, des propos très pertinents. Sans compter son autodérision et son humilité.

Si j’étais un domaine à disrupter ? Le retail, toutes tailles confondues en sachant que les petits et grands commerçants ne souffrent pas des mêmes maux. Mais les deux ont besoin d’être dépoussiérés.

Si j’étais un site web ? Le search de Google pour son omnipotence. C’est le seul site sur lequel je passe 50 fois par jour.

Si j’étais un objet connecté ? Un thermostat connecté pour ce que cela implique en matière d’économie d’énergie.

Si j’étais un événement tech Les « disrupt » de TechCrunch car ils sont très caricaturés. Aujourd’hui, ils sont médiatisés mais au départ ils étaient destinés à un cercle restreint.

Si j’étais un livre ? Je choisirais d’aller vers quelque chose de très lié à l’univers start-up en mentionnant Running Lean [d’Ash Maurya, ndlr].

Si j’étais un lieu ? Le Max Linder, c’est le plus vieux cinéma de Paris mais c’est aussi étonnamment le plus moderne. Il a été un des premiers à intégrer le THX par exemple.

Passer de la musique au retail ne semble pas évident. Pourtant Rabye Marouene l’a fait sans hésiter avec son complice entrepreneur Loris Guignard. Ensemble ils ont participé à l'entreprise Qobuz, une plateforme de téléchargement et de streaming de musique désormais accessible dans neuf pays européens. Laissant l’aventure Qobuz derrière eux, les deux entrepreneurs se tournent vers « le monde du commerce dans lequel il y a encore tellement à faire ». C’est dans cet esprit qu’ils fondent Gowento désormais associée au groupe Chantelle au sein du WAI Paris, l’accélérateur lancé par L’Atelier et BNP Paribas qui croise start-up et entreprises de taille intermédiaire. « L’idée [de Gowento] c’est de rendre plus accessibles les technologies numériques aux points de vente physique » explique-t-il. Exploiter les sytèmes existants, considérer ce qui s’est fait par le passé pour avancer, autant de devises qui pourraient caractériser en grande partie la philosophie de Rabye Marouene.

Par Pauline Canteneur et Guillaume Scifo