La sécurité mobile ne se limite pas aux seuls appareils - la sécurité doit s'appliquer également aux applications et au réseau. Clutch Mobile appréhende la sécurité mobile des entreprises comme ayant de multiples couches, qu'il faut envisager dans leur globalité.

La sécurité mobile des entreprises doit s'appréhender comme un mille-feuille

 

Avec la généralisation de l’usage des smartphones dans les milieux professionnels, la sécurité des entreprises n’a pas encore trouvé la réponse adéquate aux nouveaux besoins qui émergent lorsque les appareils sont allumés en permanence, et aussi utilisés pour des usages personnels. Clutch Mobile, basée à San Mateo, a développé une approche « mille-feuille » de la sécurité mobile des entreprises, qui consiste à assurer assurant la sécurité mobile à trois « niveaux » : les appareils, les applications, et le réseau. Comme nous l’explique le co-fondateur de l’entreprise, Garrett Larsson, cette approche intégrée devrait éviter la perte de données pouvant résulter de menaces existant à chacun de ces niveaux : perte d’un appareil, applications compromettantes ou réseau non sécurisé.

Une technologie basée dans les nuages

En plus de cette approche multiple, Clutch Mobile a développé un logiciel basé dans les nuages afin de répondre à des problématiques spécifiques à la sécurité mobile : les ressources limitées de l’appareil mobile, et le comportement des app externes. La majeure partie de la technologie étant gérée dans les nuages, le produit dépend moins du processeur et de la batterie de l’appareil, et s’en trouve plus fiable. Il est également fait appel au « cloud » pour analyser les applications utilisées par les entreprises : « Nous recourons à des techniques avancées pour analyser le comportement des appplications dans le ‘cloud’, avec pour objectif de rendre ces informations disponibles aux entreprises. Ainsi, elles pourront avoir une meilleure idée de la façon dont les applications utilisent leurs données et quelles sont celles qui sont éventuellement risquées, même si elles ne sont pas malveillantes » explique Larsson.

Une taille unique

Les solutions personnalisées, basées dans les nuages, sont conçues de manière à être suffisamment flexibles pour s’adapter aux besoins des petites entreprises, des écoles ou des grandes sociétés, et pour être mises en place facilement. Selon Larsson, la tendance BYOD (« Bring your own device » ou « apportez vos propres appareils ») est populaire, mais beaucoup d’organismes achètent quand même des appareils Android pour leurs propres besoins. « Ces besoins vont des tablettes partagées dans les écoles, aux applications pour techniciens mobiles, points-de-vente, et bien d’autres domaines où les appareils ont un usage très spécialisé et doivent être limités à ces tâches spécifiques. » Les clients « peuvent remplacer les écrans d’accueil Android par des écrans personnalisés, ne montrant que certaines applications, bloquant l’accès à d’autres (messagerie, téléphone, etc.) et restreignant même l’accès à certains sites internet. »