Selon une récente étude d’IDC, les prestations de services réseaux connaissent et continueront de connaître une expansion soutenue au cours des prochaines années. Malgré le ralentissement ...

Selon une récente étude d’IDC, les prestations de services réseaux connaissent et continueront de connaître une expansion soutenue au cours des prochaines années. Malgré le ralentissement en France de la croissance des services informatiques en 2001, le segment des prestations de services réseaux bénéficie encore de taux de croissance à deux chiffres. Les grands projets IT autour des réseaux ont ralenti en 2001. IDC constate cependant une dynamique encore forte autour de projets de consolidation des infrastructures réseaux existantes ainsi que de nombreux projets moins importants initiés par des entreprises comme les PME. Le marché français des services réseaux (voix et données) a réalisé en 2001 un chiffre d’affaires de 4,35 milliards d’euros, en hausse de 9,8 % par rapport à 2000. Les services réseaux représentaient 15,5 % des services informatiques en 2000 et 15,7 % en 2001. Ils devraient passer à 16,1 % en 2002 et 16,3 % en 2003. Le marché entreprise bénéficiera d’ici 2006 d’une dynamique plus soutenue que le marché opérateurs. Cette chute sera due principalement à la forte baisse du nombre d’opérateurs et xSP entre 2001 et 2006. Le marché entreprise passera de 71,4 % en 2000 à 72,3 % en 2001 et à 73,2 % en 2002. Le marché opérateurs passera, quant à lui, de 28,6 % en 2000, 27,7 % en 2001 à 26,8 % en 2002. La croissance des services réseaux sera tirée par les nouvelles offres apparaissant sur le marché français, au niveau de la convergence fixe/mobile ou de la convergence voix/données. Entre 2000 et 2001, le marché français des services réseaux a enregistré de nombreuses fusions/acquisitions. De grands groupes en ont profité pour racheter des sociétés pendant cette période. Les clients ont aussi de forts besoins de consolidation de leurs infrastructures réseaux. Le ralentissement des investissements IT a déjà entraîne une première vague de demande de consoliation et de capitalisation des réseaux d’entreprises. IDC anticipe que ce type de demande va se généraliser, les entreprises étant dans une phase de forte gestion de leurs coûts. Pour IDC, 2002 sera l’année de la consolidation du marché français des services réseaux, aussi bien du côté de l’offre que du côté de la demande au niveau des infrastructures réseaux. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 19/09/2002)