suffixe .com, .net ou .org. Le gouvernement américain cherche un moyen d’émanciper le réseau Internet du monopole de Network Solutions (http://www.networksolutions.com). Installée dans la banlieu...

suffixe .com, .net ou .org. Le gouvernement américain cherche un moyen d’émanciper le réseau Internet du monopole de Network Solutions (http://www.networksolutions.com). Installée dans la banlieue de Washington, cette petite société (300 salariés) est en effet la seule au monde à ce jour à vendre les adresses des sites Internet comprenant les caractères “.com” pour les sites commerciaux, “.net” pour les sites à vocation technique, “.org” aux organisations publiques ou à but non lucratif et “.edu” aux institutions académiques et universitaires. Washington cherche depuis des mois, sous la pression de concurrents potentiels et des protestations des pays étrangers, à établir les règles d’une transition de ce monopole vers une situation plus concurrentielle. La prudence est toutefois de rigueur, ce monopole offrant à la fois une solution simple et efficace. Network Solutions, contrôlée par Saic, groupe spécialisé dans le domaine militaire, cotée sur le Nasdaq, réalise un chiffre d’affaires de 64 millions de dollars et une marge bénéficiaire de près de 12 %. Network Solutions a été rachetée par Saic en 1995 pour 48 millions de dollars. Trois ans auparavant, Network Solutions s’était vu accorder par l’agence fédérale américaine qui gérait le réseau Internet, la National Science Foundation son monopole d’octroi d’adresses sur Internet au nombre à l’époque de 7 500. Du fait de l’engouement mondial du web et de ses applications commerciales, Network Solutions octroie aujourd’hui 7 500 nouvelles adresses tous les jours! Cette société peut être contactée par téléphone ou sur Internet par n’importe qui, moyennant le paiement de 70 dollars pour réserver pendant deux ans le nom de son choix, s’il n’a pas déjà été choisi. L’Administration américaine envisage de laisser, à court terme, d’autres sociétés offrir des adresses, tout en laissant à Network Solutions la responsabilité de leur enregistrement pour des raisons de sécurité. Cheryl Regan, porte-parole de l’entreprise, explique “nous sommes prêts pour cette concurrence. Nous offrons désormais aux clients des services complémentaires comme des messageries électroniques et la conception de sites Internet”. (Le Figaro Economie 26/10/1998)